Caprice

Synopsis :

Clément (Emmanuel Mouret), instituteur, est comblé jusqu’à l’étourdissement : Alicia (Virginie Efira), une actrice célèbre qu’il admire au plus haut point, devient sa compagne. Tout se complique quand il rencontre Caprice (Anaïs Demoustier), une jeune femme excessive et débordante qui s’éprend de lui. Entretemps son meilleur ami, Thomas (Laurent Stocker), se rapproche d’Alicia…

Le saviez-vous ? :

  • C’est le huitième long-métrage d’Emmanuel Mouret qui explore, comme à son habitude, les tourments de l’âme humaine et du sentiment amoureux.
  • Il a remporté le Swann d’Or du meilleur film au Festival du film de Cabourg 2015.

Ma critique :

Le cinéma de Mouret est très bavard et il fait attention à la langue française quand il s’exprime d’une manière assez sensuelle quand il évoque les sentiments amoureux. Le cinéaste sait filmer les sentiments, les chassés-croisés amoureux et ici, il brosse quatre savoureux personnages qui interrogent sur ce qu’est l’amour. Mais là où on est vraiment surpris est que Mouret s’amuse beaucoup  à tromper le spectateur avec ses idées reçues où les réactions des protagonistes ne sont pas celles qu’on attendait.. Donc cela prouve qu’il y a une belle qualité d’écriture : le scénario, même s’il ne révolutionne pas le thème du trio (voire du quatuor) amoureux, est construit avec une intelligence malicieuse où il s’amuse à mélanger gravité et légèreté !

Photos du tournage du film CAPRICE d’Emmanuel Mouret. 22/01/2014

Si Virginie Efira est vraiment pétillante et excellente dans son rôle qui s’impose comme le début de sa très belle carrière, elle se fait voler la vedette par la surprenante et délicieuse Anaïs Demoustier qui bouffe la caméra à chacune de ses apparitions qui sont extrêmement savoureuses et jouissives. Emmanuel Mouret est également sensible et pertinent ainsi que Laurent Stocker.

La seconde partie est un peu longue à mon sens avec un côté répétitif mais on passe vraiment un excellent moment de cette très jolie fantaisie, qui possède également quelques réflexions pertinentes, à la manière de Woody Allen et d’Eric Rohmer, où chaque personnage et chaque situation sont pertinentes où ça ne manque ni de charme ni de désir ! Il y a toujours eu une liberté dans les films de Mouret auquel chaque exercice est tellement tendre mais le grain de folie n’est pas tout à fait présent dans ce film.

Pour conclure, « Caprice » est une comédie romantique pétillante et charmante très bien écrite mais peu innovante.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 14/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s