Edmond

Synopsis :

Décembre 1897, Paris. Edmond Rostand (Thomas Solivérès) n’a pas encore trente ans mais déjà deux enfants et beaucoup d’angoisses. Il n’a rien écrit depuis deux ans. En désespoir de cause, il propose au grand Constant Coquelin (Olivier Gourmet) une pièce nouvelle, une comédie héroïque, en vers, pour les fêtes. Seul souci : elle n’est pas encore écrite. Faisant fi des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femme (Alice de Lencquesaing), des histoires de cœur de son meilleur ami (Tom Leeb) et du manque d’enthousiasme de l’ensemble de son entourage, Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit. Pour l’instant, il n’a que le titre : « Cyrano de Bergerac ».

Thomas Solivérès

Le saviez-vous ? :

  • C’est le tout premier long-métrage d’Alexis Michalik qui adapte sa propre pièce de théâtre du même nom, créée en 2016 au théâtre du Palais Royal.
  • Écrite en 1897, « Cyrano de Bergerac » demeure l’une des pièces de théâtre les plus populaires de la littérature française et a inspiré de nombreuses adaptations.
  • Le film a reçu 2 nominations aux Césars 2020 : meilleurs costumes et meilleurs décors.

Ma critique :

Il est très rare de voir aujourd’hui des comédies françaises extrêmement réussies et intelligentes qui racontent beaucoup de choses ; j’ai vraiment adoré ce film qui est habilement construit dans sa transposition entre l’écriture de la pièce et la vie de ses personnages, puis, j’ai été séduit dans sa description du rapport de l’écrivain Edmond Rostand à sa muse tant leurs échanges sont captivants et riches ! Mais ce qui m’a le plus plu c’est l’histoire de ce jeune auteur qui au milieu d’une multitude de problèmes bien réels comiques et dramatiques, nous allons petit à petit voir sa nouvelle pièce, « Cyrano de Bergerac », s’imaginer, se monter, puis se jouer et enfin triompher sur scène. Autour de lui, les personnages, tous jubilatoires, forment un ensemble de caractères absolument merveilleux !

Olivier Gourmet

Thomas Solivérès habite à merveille ce personnage historique et il est d’une crédibilité tellement extraordinaire en Edmond Rostang. A ses côtés, il y aune belle galerie de seconds rôles farfelus qui s’en donnent à coeur joie ; que ce soit Mathilde Seigner irrésistible, Igor Gotesman très bon ou encore Antoine Duléry, Tom Leeb, Alice de Lencquesaing, Clémentine Célarié et il ne faut pas oublier le grand Olivier Gourmet parfait dans la peau de son protagoniste.

Pour moi, c’est vraiment une réussite brillante qui m’a, pendant 1h50, fait voyager dans l’écriture folle d’une pièce grandiose, écrite en vers, avec de la passion, de l’amour et surtout un immense talent ! Oui, il est difficile de ne pas prendre de plaisir devant ce film qui est extrêmement drôle et rythmé et rajoutons à cela un soin évident qui est mis dans les lumières et à la photographie. On rend ici hommage à un des plus beaux textes du théâtres, mais aussi à cet auteur qui n’avait rien pour lui mais c’est surtout un hommage au théâtre tout simplement.

Pour conclure, « Edmond » est une comédie vraiment plaisante à la mise en scène magistrale, un tourbillon dans lequel le spectateur est emporté à travers des beaux décors et une superbe troupe de comédiens.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s