Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Synopsis :

Joel (Jim Carrey) et Clementine (Kate Winslet) ne voient plus que les mauvais côtés de leur tumultueuse histoire d’amour, au point que celle-ci fait effacer de sa mémoire toute trace de cette relation. Effondré, Joel contacte l’inventeur du procédé Lacuna, le Dr. Mierzwiak (Tom Wilkinson), pour qu’il extirpe également de sa mémoire tout ce qui le rattachait à Clementine. Deux techniciens, Stan (Mark Ruffalo) et Patrick (Elijah Wood), s’installent à son domicile et se mettent à l’oeuvre, en présence de la secrétaire, Mary (Kirsten Dunst). Les souvenirs commencent à défiler dans la tête de Joel, des plus récents aux plus
anciens, et s’envolent un à un, à jamais.
Mais en remontant le fil du temps, Joel redécouvre ce qu’il aimait depuis toujours en Clementine – l’inaltérable magie d’un amour dont rien au monde ne devrait le priver. Luttant de toutes ses forces pour préserver ce trésor, il engage alors une bataille de la dernière chance contre Lacuna…

Kate Winslet & Jim Carrey

Le saviez-vous ? :

  • C’est le second long-métrage du cinéaste Michel Gondry d’où le titre du film est une citation extraite d’Eloisa to Abelard d’Alexander Pope et figurant dans les dialogues.
  • Il a remporté l’Oscar du meilleur scénario original en 2006.

Ma critique :

C’est une des plus belles histoires d’amour du septième art où à la fin du générique, je n’avais pas envie du tout de repartir de ce moment magique.. Pour ceux qui ont peur d’assister à une énième romance à l’eau de rose, vous allez être surpris car c’est totalement à l’opposé avec un côté science-fiction autour de ce voyage onirique à la poésie majestueuse. J’aime beaucoup la thématique du souvenir que j’affectionne particulièrement auquel j’avais étudié cela au lycée en cours de français ; comme chacun d’entre nous, j’ai souhaité modifier des éléments de son passé pour imaginer des alternatives ou revenir en arrière pour revivre des moments clés de mon existence.. Puis, le film tourne autour des souvenirs et de l’amour que Gondry arrive à les fusionner !

Kate Winslet & Jim Carrey

Il est inhabituel de voir Jim Carrey dans un registre inattendu où il n’est pas avec son grain de folie et ses grimaces qu’on aime tant ; ici, il est tout en sobriété dans un de ses rôles les plus marquants, on est tout le temps sur le fil entre drôlerie et émotions. Kate Winslet illumine l’écran de son talent époustouflant qu’on est très convaincus de son rôle ! Les seconds rôles ne sont pas si effacés que ça avec Elijah Wood, Kirsten Dunst et Mark Ruffalo qui offrent de belles performances.

Comment mieux raconter une histoire d’amour ? La grande intelligence du réalisateur est d’écrire l’histoire d’un couple en partant de la rencontre jusqu’à la douloureuse rupture, avec aucun clichés tout en passant par les bons et les mauvais moments ! J’aime énormément quand un film expose l’amour sur toutes ses facettes et c’est le cas avec cette bombe où il ne faut pas qu’un seul visionnage pour comprendre tous ses enjeux.. On y trouve des émotions qui nous sont propres et on ressent des sensations très puissantes à des moments différents mais il faut savoir que le montage risque de déstabiliser quelques spectateurs au début.

Pour conclure, « Eternal Sunshine of the Spotless Mind » est une oeuvre vraiment émouvante et poétique sur les sentiments, qui marque un tournant dans le genre romantique. Une perle !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s