A trois on y va

Synopsis :

Charlotte (Sophie Verbeeck) et Micha (Félix Moati) sont jeunes et amoureux. Ils viennent de s’acheter une maison près de Lille pour y filer le parfait amour. Mais depuis quelques mois, Charlotte trompe Micha avec Mélodie (Anaïs Demoustier)… Sans rien soupçonner, se sentant toutefois un peu délaissé, Micha trompe Charlotte à son tour… mais avec Mélodie aussi ! Pour Mélodie, c’est le vertige. Complice du secret de chacun. Amoureuse des deux en même temps…

Sophie Verbeeck, Félix Moati & Anaïs Demoustier

Le saviez-vous ? :

  • C’est le sixième long-métrage de Jérôme Bonnell qui explore dans toute sa filmographie le sentiment amoureux.
  • Une alchimie naturelle s’est installée entre les deux jeunes acteurs : Félix Moati et Anaïs Demoustier, qui se connaissaient avant d’avoir débuté le tournage, mais qui n’avaient jamais partagé l’affiche d’un film.

Ma critique :

Le triangle amoureux est une source inépuisable d’histoires d’amour compliquées qui se terminent bien, ou pas. Le film ne peut se résumer à un simple vaudeville basé sur un triangle amoureux assez classiques mais il va bien au-delà en apportant de l’audace et du fantasme dans ses situations cocasses ! De plus, il pose de nombreuses questions de sexualité sans jamais les nommer, s’abstenant de tout discours moralisateur. D’une manière très subtile, le film traite des difficultés de s’engager en amour quand on est beaux, jeunes et pleins de vie !

Anaïs Demoustier

La présence d’Anaïs Demoustier est pour beaucoup dans la réussite de ce film, cette actrice a une répartie dont on ne se lasse pas un instant, tandis que ses deux acolytes Félix Moati et Sophie Verbeeck sont vraiment excellents et le casting du film offre un nouveau souffle au cinéma français avec une jeunesse qui ne lâche pas !

Le réalisateur adopte un rythme un peu lent mais soutenu sur toute la durée ce qui ne laisse pas le temps au spectateur de s’ennuyer. De plus, il nous touche en plein coeur en posant une belle question qui m’a toujours passionné : dans un monde plein de doutes et de déceptions, l’amour ne reste-t-il pas le seul refuge et la seule conviction qui vaille la peine ? Pour tenter de répondre à la question, j’ai énormément apprécié la manière dont Bonnell qui utilise de fort ruptures de ton du récit, passant de la vraie légèreté à des scènes plus graves, et il confirme sa parfaite maîtrise. On est captivés et on se demande comment tout cela va-t-il finir. Mais la chute a été travaillée tout au long du film, et cela donne une belle fin en douceur.

Pour conclure, « A trois on y va » est une excellente comédie pleine de quiproquos, de scènes de vaudeville et de sensualité mais ne tombe jamais dans la vulgarité et la lourdeur. Une vraie bulle de fraîcheur !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s