The Guilty

Synopsis :

Une femme, victime d’un kidnapping, contacte les urgences de la police. La ligne est coupée brutalement. Pour la retrouver, le policier (Jakob Cedergen) qui a reçu l’appel ne peut compter que sur son intuition, son imagination et son téléphone.

Jakob Cedergen

Le saviez-vous ? :

  • Le réalisateur danois Gustav Möller s’est inspiré d’un appel au 112 d’une femme kidnappée dont il a été témoin.
  • Lors de sa présentation au Festival du film de Sundance 2018, il a remporté le Prix du public de la section « World Cinema Dramatic ».

Ma critique :

Pendant 1h25, ce thriller palpitant scotche le spectateur à son siège et surprend par sa grande maîtrise du rythme, son sens de l’écriture, son intensité extrêmement folle et surtout il y a un travail extraordinaire sur le son effectué qui crée un suspense tendu à l’extrême où on est en sueur du début à la fin ! Déjà, le film se déroule d’une manière non visible pour que chaque personne est porté seulement par les mots échangés et les bruits captés par le téléphone. Mais le vrai pari est d’autant plus fou car il ne montre jamais l’enlèvement terrifiant d’une jeune femme par son ancien mari, à bord d’une camionnette folle sur l’autoroute.

Jakob Cedergen

Cet acteur danois, Jakon Cedergen est assez sensationnel dans son rôle et on sent vraiment qu’il s’est investi corps et âme dans la peau de ce flic, muté dont on apprendra à la fin du film les vraies raisons. Il réalise ici une remarquable performance, donnant à son personnage une dimension profondément humaine, depuis l’amertume initiale jusqu’à l’empathie totale avec la « victime » qui caractérise la dernière demi-heure.

Malgré certains défauts qu’on peut lui reprocher, il est impossible de s’ennuyer car c’est une expérience sensorielle qui pourra plaire aux amateurs de nouvelles sensations ! On retient de plus en plus notre souffle devant les différentes révélations et les petits twists du film, jusqu’à nous rendre compte au générique que nous avions presque arrêté de respirer ; je me rappelle qu’à ma séance de cinéma, je n’avais pas entendu une mouche voler pendant tout le visionnage mais il y a un vrai dénouement à la fin qui nous glace tellement le sang et cela permet au cinéaste d’évoquer la relativité de tout jugement humain.

Pour conclure, « The Guilty » est un huit clos renversant, haletant, servi par un scénario remarquable et une mise en scène brillante. Ce film marquera le cinéma danois !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s