#Jesuislà

Synopsis :

Stéphane (Alain Chabat) mène une vie paisible au Pays Basque entre ses deux fils, aujourd’hui adultes, son ex-femme et son métier de chef cuisinier. Le petit frisson dont chacun rêve, il le trouve sur les réseaux sociaux où il échange au quotidien avec Soo (Doona Bae), une jeune sud-coréenne. Sur un coup de tête, il décide de s’envoler pour la Corée dans l’espoir de la rencontrer. Dès son arrivée à l’aéroport de Séoul, un nouveau monde s’ouvre à lui…

Alain Chabat

Le saviez-vous ? :

  • Eric Lartigau s’est inspiré d’un fait divers pour son nouveau film ; un Suédois s’est rendu en Chine pour épouser une Chinoise rencontrée sur internet. Mais l’homme entame une grève de la faim lorsqu’il arrive sur place sans aucune nouvelle de sa future épouse.
  • C’est la deuxième fois qu’Alain Chabat est dirigé par le réalisateur ; soit 14 ans après « Prête-moi ta main ».

Ma critique :

Contrairement à ce que la bande-annonce laissait présager, on est loin devant une comédie très simple où on rit aux éclats toutes les 30 secondes ! Ici, le film divise car on est un peu déroutés par ce qu’on a vu pendant 1h38.. Déjà, les 15 premières minutes ne nous préparent pas à ce qu’on va assister par la suite ; pour ma part, j’ai été très surpris par cette histoire de voyages et de découvertes où l’on ne cherche rien d’autre que vivre et profiter simplement de l’instant présent ! Lors de mon visionnage, j’ai pensé au film de Sofia Coppola « Lost in translation » car il évoquait des sentiments et des situations similaires dans une autre capitale d’Asie et je suis sûr que beaucoup d’entre vous partageront la même opinion sur ces deux oeuvres.

Doona Bae & Alain Chabat

Au fur et à mesure, je trouve qu’Alain Chabat est de plus en plus séduisant dans tous ses rôles ; l’acteur a pris une profondeur dans ses performances et ici, il est tellement attachant dans un rôle romantique auquel j’aurais préféré qu’il ait eu une nomination aux Césars cette année. Notons également la performance remarque de l’actrice coréenne Doona Bae qui est excellente.

Bien sûr, la folie des réseaux sociaux est décrite comme un tel phénomène vu la vitesse de propagation car la célébrité arrive très très vite ! Honnêtement, je me suis dit que le film a un questionnement vraiment profond sur l’importance tant bien positive que négative qu’ont Facebook, Instagram et Snapchat dans nos vies.. Mais le plus important est qu’il interroge notre manière de percevoir la vie et de l’aborder ; a-t-on envie de s’évader et de tout laisser tomber derrière nous ?

Pour conclure, « #Jesuislà » est un voyage plein de charme et de sensibilité qui doit sa réussite à l’extraordinaire performance d’Alain Chabat qui porte le film sur ses épaules.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s