Madame Claude

Synopsis :

Fin des années 1960, Madame Claude (Karole Rocher) règne sur Paris et au-delà grâce à son commerce florissant. En réinventant les codes de la prostitution, en empruntant ceux de la bourgeoisie et en s’inventant un passé respectable, elle est devenue une femme d’affaires redoutée et estimée du monde politique au grand banditisme. Femme de pouvoir dans un milieu et une époque d’hommes, à la veille des grands mouvements de libération de la femme, elle sera aussi le témoin de la fin d’une époque. Sa rencontre avec Sidonie (Garance Marillier), son opposée mais aussi son alter ego, sera imperceptiblement le fil conducteur de l’érosion de son empire. Sidonie est la fille qu’elle s’est choisie, qui deviendra presque son bras droit. Pour la première fois de sa vie, elle tient à quelqu’un. Elle qui tient le tout Paris dans ses carnets, qui s’est construite sur la haine et la honte, aimer quelqu’un, ça, elle ne sait pas le gérer. Sans le vouloir, et sans doute aussi car elle représente la liberté et l’indépendance, Sidonie précipitera sa chute…

Karole Rocher

Le saviez-vous ? :

  • Il s’agit d’un film biographique sur la proxénète Fernande Grudet alias Madame Claude, réalisée par Sylvie Verheyde.
  • Ce n’est pas la première fois que l’histoire de Madame Claude est adaptée puisqu’en 1977, le réalisateur Just Jaeckin s’est aussi intéressé à cette intrigue avec Françoise Fabian dans le rôle titre.
  • Le film devait initialement sortir en salles mais en raison de la pandémie de Covid-19 et de la fermeture des salles en France, les droits sont repris par Netflix.

Ma critique :

J’attendais pas tellement ce film surtout quand j’entends que le sujet parle de proxénétisme donc j’avais pas forcément de grande attente.. Après l’avoir vu, on se dit que c’est un résultat très moyen malgré un sujet qui est intéressant ; celui de la prostitution. Malheureusement, on n’apprend rien et on ne comprend pas les motivations des filles à faire ceci. Il faut reconnaître que le début démarre assez bien avec cette ambiance que j’aime beaucoup où les lumières chaudes sont utilisées pour ces scènes.. Je trouve que les 30 premières minutes montrent vraiment le potentiel du film mais c’est triste à dire que la suite n’est pas du tout pareil puisqu’on nous balance des sous-intrigues inexistants voire incompréhensibles…

Karole Rocher & Garance Marillier

Karole Rocher trouve enfin un vrai rôle de cinéma où son talent est enfin montré pour le public car c’est une actrice douée mais très rare sur le grand écran. Néanmoins, elle se fait presque voler la vedette par la jeune Garance Marillier qui est excellente dans un rôle assez ambigu. Puis, le reste du casting est bien mais ils n’apportent pas grand chose malgré des bonnes performances de la part de Roschdy Zem, Hafsia Herzi, Pierre Deladonchamps et Benjamin Biolay.

Les thèmes de la sexualité, du viol, des relations toxiques ou du pouvoir sont abordés mais elles auraient pu être mieux exploitées par la réalisatrice qui ne sait pas trop sur quel pied danser et j’ai eu l’impression qu’elle ne savait pas trop quoi raconter.. Au moins, l’ambiance des années 70 est assez bien restituée mais on retient également les décors et les costumes qui apportent une petite touche à ce récit maladroit. Je souligne aussi que les scènes de sexe ne tournent pas à la pornographie et elles sont maîtrisées !

Pour conclure, « Madame Claude » est un film maladroit qui effleure son vrai sujet de base malgré quelques qualités à souligner.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 12/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s