Un prophète

Synopsis :

Condamné à six ans de prison, Malik El Djebena (Tahar Rahim) ne sait ni lire, ni écrire. A son arrivée en Centrale, seul au monde, il paraît plus jeune, plus fragile que les autres détenus. Il a 19 ans. D’emblée, il tombe sous la coupe d’un groupe de prisonniers corses qui fait régner sa loi dans la prison. Le jeune homme apprend vite. Au fil des « missions », il s’endurcit et gagne la confiance des Corses.  Mais, très vite, Malik utilise toute son intelligence pour développer discrètement son propre réseau…

Tahar Rahim

Le saviez-vous ? :

  • Pour son cinquième long-métrage, Jacques Audiard l’a présenté en compétition officielle lors du Festival de Cannes 2009 et a obtenu le Grand Prix.
  • Avec 12 nominations aux Césars 2010, le film a remporté neuf récompenses dont meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario, meilleur acteur dans un second rôle etc..
  • Pour ses touts débuts, le jeune Tahar Rahim a remporté le César du meilleur espoir masculin et le César du meilleur acteur pour son rôle.

Ma critique :

Depuis ses débuts, Jacques Audiard est le cinéaste français le plus intéressant tant chacun de ses films est un événement et c’est toujours une grande réussite ! On est littéralement plongés dans une intrigue carcérale captivante avec un rythme parfait avec des scènes d’une rare violence et il va même crescendo.. L’écriture du scénario est vraiment intelligente où le cinéaste écrit ce milieu carcéral et les affrontements entre corses et arabes sont montrés sans la moindre concession. J’ai eu la sensation de me retrouver dans un univers oppressant, où se côtoient la mort, la folie et les instincts les plus cruels. Mais encore au-dessus de l’atmosphère étouffant, il y a une sensation poétique avec beaucoup d’émotions très fortes !

Niels Arestrup & Tahar Rahim

Dans la peau de Malik, le jeune Tahar Rahim illumine ce film et était la révélation de 2009. Il réussit un tour de force en incarnant à la fois l’innocence, la culpabilité, la douceur et la violence ! Sa prestation, toute en nuance et en sincérité, lui permet de faire un doublé historique aux Césars en remportant conjointement les titres de meilleur acteur et de meilleur espoir masculin. A ses côtés, Niels Arestrup est absolument magistral et glaçant dans le rôle de Luciani et a également remporté le César du meilleur second rôle.

J’ai été assez sensible à la manière dont Jacques Audiard nous présente son personnage principal ; il ne le juge jamais ou il ne l’idéalise pas, ce qui permet au film d’avoir un ton très juste. Puis, il montre cet univers comme jamais un film français ne l’a fait auparavant avec toutes ces violences quotidiennes ou encore la corruption de l’administration pénitentiaire… L’absence de musique n’est pas gênante et contribue à renforcer le réalisme du film très fort ! Sa durée, peut faire peur mais il n’y a pas de longueurs.

Pour conclure, « Un prophète » est une grande oeuvre d’une richesse débordante, dérangeante et magnétisante, porté par Tahar Rahim. Du grand cinéma français !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s