Phénomènes

Synopsis :

Surgi de nulle part, le phénomène frappe sans discernement. Il n’y a aucun signe avant-coureur. En quelques minutes, des dizaines, des centaines de gens meurent dans des circonstances étranges, terrifiantes, totalement incompréhensibles. Qu’est-ce qui provoque ce bouleversement radical et soudain du comportement humain ? Est-ce une nouvelle forme d’attaque terroriste, une expérience qui a mal tourné, une arme toxique diabolique, un virus qui a échappé à tout contrôle ? Et comment cette menace se propage-t-elle ? Par l’air, par l’eau, ou autrement ?
Pour Elliot Moore (Mark Wahlberg), professeur de sciences dans un lycée de Philadelphie, ce qui compte est d’abord d’échapper à ce phénomène aussi mystérieux que mortel. Avec sa femme, Alma (Zooey Deschanel), ils fuient en compagnie d’un ami (John Leguizamo), professeur de mathématiques, et de sa fille de huit ans.
Très vite, il devient évident que personne n’est plus en sécurité nulle part. Il n’y a aucun moyen d’échapper à ce tueur invisible et implacable.
Pour avoir une mince chance de survivre, Elliot et les siens doivent à tout prix comprendre la véritable nature du phénomène, et découvrir ce qui a déchaîné cette force qui menace l’avenir même de l’espèce humaine…

Zooney Deschanel, Mark Wahlberg & John Leguizamo

Le saviez-vous ? :

  • M.Night Shyamalan a eu l’idée de ce film en traversant les paysages verts et luxuriants du New Jersey.
  • Le studio 20th Century Fox a voulu que le réalisateur-scénariste aille encore plus loin et d’en faire un film « R-rated ».

Ma critique :

En regardant ce film, j’ai beaucoup pensé aux Oiseaux d’Hitchcock car j’ai retrouvé la même tension, le sens du rythme ainsi que la montée en puissance et d’intensité dans les scènes d’angoisse mais malheureusement, on peut dire que le résultat est vraiment décevant surtout quand on connaît très bien le cinéma du spécialiste des twists ! Pourtant, le scénario partait d’une idée originale mais ça part vraiment dans tous les sens au fur et à mesure… On nous raconte des choses et on ne sait pas trop où cela nous mène. Des gens fuient New-York, tentent de survivre à une menace invisible et ce n’est passionnant à aucun moment.

Mark Wahlberg

Niveau acteurs, c’est même plutôt mauvais : on a l’habitude de voir des bonnes performances de la part de Mark Wahlberg mais ici, j’ai le regret de dire qu’il n’est pas du tout convaincant et il en est de la même chose pour la pétillante Zooey Deschanel

Néanmoins, il faut reconnaître un certain talent au réalisateur, celui de nous immerger rapidement au cœur du problème, à savoir ce « phénomène » comme nous l’indique le titre. On se retrouve happé, immergé dès le début du film, nous laissant pas le temps à la compréhension, l’angoisse et la tension se font ressentir et on se dit qu’on va assister à quelque chose d’énorme ! Les fans du cinéaste remarqueront l’absence de twist final, qui est pourtant une des marques de fabrique du réalisateur et c’est assez regrettable… Puis, la cause des phénomènes n’est pas assez exploitée ni approfondie.

Pour conclure, « Phénomènes » est un résultat très décevant malgré un très bon démarrage en tension maximale mais le traitement dans la suite est vraiment catastrophique. Dommage…

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 10/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s