L’Ombre de Staline

Synopsis :

Pour un journaliste débutant, Gareth Jones (James Norton) ne manque pas de culot. Après avoir décroché une interview d’Hitler qui vient tout juste d’accéder au pouvoir, il débarque en 1933 à Moscou, afin d’interviewer Staline sur le fameux miracle soviétique. A son arrivée, il déchante : anesthésiés par la propagande, ses contacts occidentaux se dérobent, il se retrouve surveillé jour et nuit, et son principal intermédiaire disparaît. Une source le convainc alors de s’intéresser à l’Ukraine. Parvenant à fuir, il saute dans un train, en route vers une vérité inimaginable…

James Norton

Le saviez-vous ? :

  • Pour ce film, la réalisatrice Agnieszka Holland s’est librement inspirée de la découverte par le journaliste britannique Gareth Jones de la famine ukrainienne de 1932/1933, l’Holodomor.
  • Le film a été sélectionné en compétition officielle à la Berlinale 2019.

Ma critique :

A l’époque de Staline, il faut savoir que les crimes commis au nom du communisme, restent méconnus.. Ce film a le mérite de montrer l’engrenage des lâchetés individuelles et collectives des hommes politiques. Je trouve que l’aspect thriller/documentaire fonctionne bien avec notamment des scènes de famine en Ukraine absolument terrifiantes d’horreur… Au début, j’ai eu un peu de mal à rentrer dedans mais par la suite, le spectateur a beaucoup de sympathie pour ce jeune homme déterminé à trouver la vérité ! Hormis le côté historique, c’est également une oeuvre qui dénonce le totalitarisme de l’époque.

James Norton & Vanessa Kirby

James Norton se révèle être très convaincant dans la peau de ce journaliste britannique et c’est un acteur qui monte de plus en plus tandis que Vanessa Kirby continue son ascension dans le milieu du cinéma même si sa performance est un peu dans l’ombre.. Puis, Peter Sarsgaard est toujours aussi bon même si son rôle aurait pu être mieux développé !

La grande famine ukrainienne de 1933, aussi appelée Holodomor, est donc le cadre assez horrifiant du long-métrage tant certaines séquences sont impossibles à oublier ! Ce qui est important de souligner est que le film n’est ni une leçon d’histoire ni une leçon de morale puisqu’il montre que la vérité historique et présente les événements à hauteur d’un témoin. Le scénario du film, d’essence documentaire, parvient à rendre justice au monde horrible qui est dépeint sans trop de bons sentiments malgré une romance que j’ai trouvé très inutile qui aurait pu être mis de côté..

Pour conclure, « L’Ombre de Staline » est une bonne réflexion sur la propagande et le totalitarisme assez passionnant avec une ambiance très lugubre.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s