Pirates des Caraïbes : Jusqu’au Bout du Monde

Synopsis :

L’âge d’or de la piraterie touche à sa fin. Même le terrifiant Vaisseau Fantôme et son capitaine maudit Davy Jones (Bill Nighy) servent à présent Lord Cutler Beckett et la Compagnie anglaise des Indes Orientales. L’invincible Hollandais Volant écume désormais les sept mers, massacrant sans pitié pirates de tous bords et sabordant leurs navires.
Will Turner (Orlando Bloom), Elizabeth Swann (Keira Knightley) et le capitaine Barbossa (Geoffrey Rush) n’ont qu’une seule chance de résister à Beckett et à son armada destructrice : ils doivent rassembler les Neuf Seigneurs de la Cour des Frères, mais l’un des membres les plus éminents, le capitaine Jack Sparrow (Johnny Depp), manque à l’appel. Will, Elizabeth et Barbossa, secondés par Tia Dalma (Naomie Harris), Pintel et Ragetti, doivent faire voile vers des mers orientales inconnues, pour affronter un pirate chinois, le capitaine Sao Feng (Chow Yun-Fat), et s’emparer des cartes qui les conduiront au-delà des limites du monde connu, là où Jack est retenu…

Geoffrey Rush, Keira Knightley & Johnny Depp

Le saviez-vous ? :

  • Gore Verbinski signe la suite du deuxième opus qui est devenu l’un des rares films à avoir engrangé plus d’un milliard de dollars de recette à travers le monde.
  • Une partie du film a été censurée par les autorités chinoises qui considèrent que le personnage du capitaine Sao Fang renvoie à une image du diabolisation du Chinois.

Ma critique :

Le film dure quand même près de 3 heures et autant vous le dire, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Il s’est présenté comme une conclusion forte et riche, à l’image de son réalisateur, Gore Verbinski, qui signe son dernier film au sein de la saga. L’histoire tient la route du début à la fin durant toute la durée même si je comprends que certains ont reproché sa durée.. De plus, le cinéaste nous offre des séquences épiques par leur visuel bluffant où il multiplie les scènes de combats, jusqu’à atteindre le paroxysme de ce qu’a ce blockbuster a à nous montrer notamment la bataille finale que je trouve hallucinante ! L’humour est présent et fonctionne bien, les gags sont burlesques par les comiques de situations et de gestes..

Geoffrey Rush, Orlando Bloom, Naomie Harris & Johnny Depp

Le casting remplit dans la peau ces personnages désormais cultes. Ils évoluent en gagnant de la profondeur, notamment Davy Jones et Jack Sparrow, car Bill Nighy et Johnny Depp jouent avec beaucoup de nuances. N’oublions pas non plus le reste de la distribution qui est toujours à la hauteur : Orlando Bloom, Geoffrey Rush, Keira Knightley ainsi que l’excellent Stellan Skarsgard, qui accueillent un tout nouveau venu : Chow Yun-Fat.

L’ambiance brumeuse et explosive est superbe et nous fait comprendre que les enjeux du film sont vraiment bien abordés par les scénaristes ! Je note que ce troisième volet nous montre que l’océan n’est pas juste un lieu de bataille, c’est un lieu de vie et un refuge pour beaucoup d’hommes et femmes. La trame se révèle donc très construit et bel et bien plus profond que ceux des premiers opus. Egalement, les scénaristes n’ont pas oubliés que la saga est là pour en mettre plein la vue. C’est ça qui fait la force du film : allier divertissement et propos. Quand à l’aspect sentimental, je le trouve beaucoup plus renforcé, apportant une fin émouvante.

Pour conclure, « Pirates des Caraïbes : Jusqu’au bout du monde » est un troisième film qui garde son souffle épique grâce à toutes ses grandes qualités de blockbuster.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s