La Vie est belle

Synopsis :

Le décès de son père oblige un homme (James Stewart) à reprendre l’entreprise familiale de prêts à la construction, qui permet aux plus déshérités de se loger. Il entre en conflit avec l’homme le plus riche de la ville, qui tente de ruiner ses efforts. Au moment où il approche de la victoire, il égare les 8 000 dollars qu’il devait déposer en banque. Le soir de Noël, désespéré, il songe au suicide. C’est alors que le Ciel dépêche à ses côtés un ange de seconde classe, qui pour gagner ses ailes devra l’aider à sortir de cette mauvaise passe…

James Stewart & Donna Reed

Le saviez-vous ? :

  • Le film de Frank Capra a été le premier produit par Liberty Films, la société de production créée par le réalisateur lui-même..
  • Il est considéré comme un classique du cinéma américain tant il est régulièrement rediffusé à la période de Noël.

Ma critique :

J’en ai beaucoup entendu parler de ce somptueux film et c’est une grosse claque qu’on se prend en pleine gueule : c’est le genre de film qui laisse un merveilleux souvenir, qui te fait pleurer à chaudes larmes ; c’est si réconfortant et si humain qu’il en viendrait aux personnes de s’asseoir dans la salle ou sur le même fauteuil autour d’un sourire partagé. Une chose est sûre : il nous donne le sourire et une certaine joie de vivre après le générique de fin.  A chaque scène on se dit que Capra vient d’atteindre l’Everest de l’humanisme puis vient la scène suivante qui nous donne tort ! Avec un optimisme jouissif, il bénéficie d’un scénario profond et léger à la fois, regorgeant énormément d’émotions pures et sincères qui aboutit à mes yeux un des dénouements heureux les plus intenses de l’histoire du cinéma ; on peut même se dire qu’il y a un avant et un après La Vie est Belle car c’est une des seules oeuvres qui donne foi dans le triomphe de l’esprit humain.

James Stewart

Le personnage de George Bailey est merveilleusement interprété par James Stewart tellement merveilleux et l’acteur donne une leçon d’humanisme qui ne laisse personne indifférent. Il est entouré par de sublimes seconds rôles tels que Donna Reed et Lionel Barrymore excellents !

Si le film a traversé le temps et ému toutes les générations de cinéphiles, c’est que cette histoire bouleverse plus d’un par son message d’une modernité vraiment étonnante ! L’ensemble peut donc vous paraître naïf mais il ne tombe jamais dans la niaiserie grâce à ces protagonistes tellement attachants. Le fond de crise monétaire et financière américaine est parfaitement dépeint et on peut voir les conséquences des actes de banquiers. On ne sombre jamais dans la caricature car le film doit être vu comme un vrai conte philosophique. Puis, les ellipses de l’histoire sont amenées de façon très satisfaisante avec une force dans sa réalisation qui veut dire six mots importants : montrer une vie simple mais merveilleuse !

Pour conclure, « La Vie est belle » est un très grand film tellement bienveillant, merveilleux et humaniste que personne n’arrivera à ne pas verser des larmes de joie.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 20/20

Bande-annonce :

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s