Under The Silver Lake

Synopsis :

A Los Angeles, Sam (Andrew Garfield), 33 ans, sans emploi, rêve de célébrité. Lorsque Sarah (Riley Keough), une jeune et énigmatique voisine, se volatilise brusquement, Sam se lance à sa recherche et entreprend alors une enquête obsessionnelle surréaliste à travers la ville. Elle le fera plonger jusque dans les profondeurs les plus ténébreuses de la Cité des Anges, où il devra élucider disparitions et meurtres mystérieux sur fond de scandales et de conspirations.

Andrew Garfield

Le saviez-vous ? :

  • C’est le troisième long-métrage de David Robert Mitchell.
  • Le film a été présenté en compétition pour la Palme d’Or au Festival de Cannes.
  • Dakota Johnson devait à l’origine tenir le rôle féminin principal mais elle a dû laisser sa place à Riley Keough pour des raisons d’emploi du temps.

Ma critique :

Il y a des films auxquels il y aura deux réactions de la part des spectateurs : soit on passe totalement à côté du film soit on crie au génie et au chef-d’oeuvre ! Je partie de cette deuxième catégorie mais il est difficile de donner une analyse détaillée du fait de la richesse incroyable et des nombreux détails dont le film possède ; aussi étrange qu’inquiétant, c’est vraiment un OVNI cinématographique dont les nombreux codes et références, parsemés un peu partout au fil des scènes, nécessitent plusieurs visionnages pour tout comprendre. Si l’intrigue se déroule de nos jours, on ne peut pas se dire qu’il n’y a aucune référence au cinéma d’Hitchcock avec une musique très 50’s et ses décors et du cinéma de De Palma lors des plans voyeurismes ! Il est également important de dire qu’il ne se range pas dans un genre cinématographique précis, mais alterne les différents styles pour donner un aspect fantastique.

Riley Keough

Andrew Garfield est particulièrement sensationnel dans son rôle de paumé qui recherche sa voisine, et l’acteur trouve un de ses meilleurs rôles au cinéma tandis que Riley Keough démontre une nouvelle fois toute l’étendue de son talent, notamment la scène de la piscine.

Sorte de film noir schizophrène à l’intrigue cryptique et labyrinthique, ce film propose aux spectateurs de se perdre tout comme son protagoniste principal, dans un mélange des genres souvent absurde comme je l’ai évoqué au-dessus ; est-ce un polar ? Un thriller ? Un film d’horreur ou une comédie loufoque ? A sa sortie, je me rappelle qu’il avait beaucoup divisé le public  à cause d’un côté « difficile d’accès » mais pour ma part, je dirais que c’est une grande sensation ! Notamment, avec cette plongée dans un Los Angeles irréaliste s’accentue par le rythme du film et son tempo tantôt lent, tantôt rapide donc c’est un résultat hypnotisant à voir !

Pour conclure, « Under The Silver Lake » est un très grand film à la beauté fracassante et époustouflante ! 2h20 de pur bonheur et de proposition de cinéma audacieuse comme on aimerait en voir plus souvent !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 19/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s