9 mois ferme

Synopsis :

Ariane Felder (Sandrine Kiberlain) est enceinte ! C’est d’autant plus surprenant que c’est une jeune juge aux mœurs strictes et une célibataire endurcie. Mais ce qui est encore plus surprenant, c’est que d’après les tests de paternité, le père de l’enfant n’est autre que Bob (Albert Dupontel), un criminel poursuivi pour une atroce agression ! Ariane, qui ne se souvient de rien, tente alors de comprendre ce qui a bien pu se passer et ce qui l’attend…

Albert Dupontel & Sandrine Kiberlain

Le saviez-vous ? :

  • Pour ce film, Albert Dupontel a eu l’idée après avoir vu le documentaire de Raymond Depardon intitulé « 10e chambre – Instants d’audience ».
  • Dupontel a voulu se lancer dans la production du film en anglais et il avait commencé à travaille avec Emma Thompson sur le scénario mais malheureusement, le projet n’a pas abouti car le metteur en scène ne s’est pas senti aussi libre qu’en France, notamment au niveau du montage final.
  • Le film a remporté 2 Césars en 2014 : celui de la meilleure actrice pour Sandrine Kiberlain et celui du meilleur scénario original pour Albert Dupontel.

Ma critique :

Au fil des années, Dupontel avait pris un tournant plus grand public avec ses films en tant que réalisateur et ici, on a eu la confirmation de son immense talent à raconter des histoires ! Si vous aimez vraiment l’humour corrosif et noir, vous allez être servis par cette bombe de comédie !! Pendant 1h22, on découvre des personnages hauts en couleur (mention spéciale au juge bègue qui vient un peu caricaturer la justice lors d’une plaidoirie à hurler de rire) qui vont se retrouver dans des situations tellement irrésistibles et loufoques dans cette comédie certes décapante mais elle s’attaque également  à certaines dérives du système judiciaire, de la police et des médias. Oui, comme dans la plupart des films de Dupontel, l’acteur/réalisateur dénonce un phénomène de société mais en même temps, on est obligés de rire vu l’énormité de certaines scènes.

Sandrine Kiberlain & Albert Dupontel

Albert Dupontel et Sandrine Kiberlain forment un duo complètement jubilatoire et absurde ! Kiberlain nous sort ses crises d’hystérie à hurler de rire et son César de la meilleure actrice est amplement mérité ! Le long métrage est aussi porté par des seconds rôles vraiment très drôles et permet de faire la lumière sur des acteurs un peu moins connus. C’est le cas notamment de Nicolas Marié, fidèle acteur des films de Dupontel qui nous sort le grand show en avocat bègue commis d’office tandis que les guests viennent apporter beaucoup de piment dans ce film notamment Jean Dujardin et Yolande Moreau.

Comme je le disais au-dessus, le film est extrêmement drôle tout en exagérant le traitement par les médias d’affaires sordides et les réalités qui se cachent derrière ces faits divers ! On remarque que la police et la magistrature en prennent pour leurs grade puisque aucun des personnages n’est épargné. Loin des clichés habituels du genre, le réalisateur insuffle une énergie et une inventivité débordante au service de son film, n’hésitant pas à verser dans l’absurde et le gore, quitte à que ce soit gratuit. Enfin, les scènes de descriptions/scénarios hypothétiques sont extraordinaires, dans un humour extravagant qui fait terriblement du bien et c’est un régal !

Pour conclure, « 9 mois ferme » est une des meilleures comédies français des dernières années, qui séduit par sa maîtrisé et son authenticité et son côté libre de son propos. Un bijou d’extraordinaire originalité qui vaut le détour !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 18/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s