L’Été meurtrier

Synopsis :

En 1976, la jeune Éliane (Isabelle Adjani), sensuelle et aguicheuse, emménage dans un petit village de Provence avec Gabriel (Michel Galabru), son père adoptif paralytique et sa mère Eva Braun (Maria Machado). La jeune femme fait alors la rencontre d’un pompier volontaire du village, surnommé Pin Pon (Alain Souchon), dont elle finit par tomber amoureuse.

Isabelle Adjani

Le saviez-vous ? :

  • Jean Becker adapte le livre de Sébastien Japrisot qui s’inspire de lui-même d’un fait divers authentique.
  • Nommé à neuf reprises, le film remporta quatre Césars en 1984 : meilleure actrice, meilleur adaptation, meilleure actrice dans un second rôle et meilleur montage.

Ma critique :

Avec cette ambiance assez caniculaire du sud de la France, l’histoire mêle histoires de familles, vengeance, passion amoureuse pour un très bon résultat ! Le récit est un des points forts du film, passant d’un protagoniste à un autre avec beaucoup de facilité et nous faisant découvrir, peu à peu, les rebondissements d’une intrigue tortueuse.. Puis, cette descente aux enfers est bien réalisée, avec des scènes chocs dans le but de provoquer chez le spectateur un certain malaise ! Ce film se caractérise par des voix off transitant d’un personnage à un autre, ce qui permet un point de vue quasiment différent sur l’ensemble.

Alain Souchon & Isabelle Adjani

Isabelle Adjani hérite d’un rôle complexe entre provocation et fragilité psychologique, le tout atteignant des sommets vers la fin, qui lui a valu le César de la meilleure actrice mais on retient également l’excellente performance d’Alain Souchon dans le rôle du mari perdu. Le reste du casting est également à la hauteur des espérances !

La réalisation est assez solide, avec un récit construit pour faire monter le suspense crescendo, dévoilant le passé à travers des flash-back qui reviennent à la fois sur l’enfance d’Eliane sans trop en dévoiler.. Donc, on peut dire que c’est une réflexion plus profonde sur l’existence et plus particulièrement sur les faits mineurs qui peuvent briser des vies !  La conclusion du film est absolument déchirante et bouleversante. On retrouve les belles couleurs et lumières du sud de la France, la vie dure de la campagne mais c’est un film dur qui ne laissera personne indemne.

Pour conclure, « L’été meurtrier » est une belle histoire vengeance et de manipulation, bien mise en scène et interprétée par une brio duo d’acteurs.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s