Rosemary’s Baby

Synopsis :

Malgré les conseils de leur vieil ami Hutch (Maurice Evans), Guy Woodhouse (John Cassavetes) et sa jeune femme (Mia Farrow), enceinte, s’installent dans un immeuble new-yorkais vétuste, considéré par leur ami comme une demeure maléfique. Aussitôt, leurs voisins, Minnie (Ruth Gordon) et Roman Castevet (SIdney Blackmer), vieux couple d’Europe centrale, imposent leur amitié et leurs services. Si Guy accepte facilement ce voisinage, Rosemary s’en inquiète…

Mia Farrow

Le saviez-vous ? :

  • C’est une adaptation cinématographique du roman « Un bébé pour Rosemary » d’Ira Levin, paru en 1967 que Roman Polanski a obtenu les droits pour le transposer à l’écran ; il s’agit même de sa première adaptation.
  • En 1976, une suite a vu le jour sous la forme de téléfilm en s’intitulant « Qu’est-il arrivé au bébé de Rosemary » diffusé sur la chaîne américaine ABC.
  • L’actrice Ruth Gordon a remporté le Golden Globe et l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.

Ma critique :

Un appartement spacieux, un confort rassurant et un bébé pour souder définitivement ce couple modèle pour concrétiser leur nouvelle vie : voilà le programme de ce cauchemar absolument oppressant et terrifiant qui n’a laissé personne indemne.. Cet immeuble froid que Polanski filme comme un personnage à part entière avec ses couloirs, ces sous-sols inquiétants et ses portes closes qui ne mènent nulle part viennent renforcer ce drôle de sentiment. De plus, le film offre deux niveaux de lecture pour le spectateur qui ne sait pas du tout à la fin ce qui s’est passé tant il y a un tourbillon fait de suspicion et de paranoïa. Où est la vérité dans tout ça ? C’est au public de faire fonctionner son imagination et le film n’apporte aucune réponse… Je pense d’ailleurs qu’il faut, comme moi, le voir sans connaitre ne serait-ce qu’une seule ligne du scénario : le choc en est encore plus grand !

Mia Farrow & John Cassavetes

Les acteurs sont merveilleux à commencer par la sublime Mia Farrow qui est tout simplement magistrale dans son rôle et le spectateur suit les événements de son point de vue.. John Cassavetes est également très troublant dans le rôle de son mari mais mention spéciale à Ruth Gordon dans un rôle sympathique mais très envahissant par la suite..

Pendant presque 2h30 sans oxygène, l’atmosphère du film devient de plus en plus troublante et déroutante si bien qu’il devient impossible de quitter l’écran des yeux et on est paralysés.. Pour ma part, je dirais que le scénario est vraiment astucieux qui laisse constamment planer le doute sur la réalité du spectacle, sur le fait de savoir si l’on est en pleine hallucination cauchemardesque ou s’il s’agit bel et bien d’un complot mené par des véritables sorciers satanistes.. On trouvera bien sûr un autre intérêt au long-métrage qui est cette paranoïa qu’on peut ressentir ! A la fin, on se sent tout autant victime que le personnage de Rosemary lors de la révélation très démoniaque et inquiétante tandis que le dernier plan pose beaucoup de questions..

Pour conclure, « Rosemary’s baby » est une oeuvre très forte grâce à son ambiance malsaine tout en jouant avec nos nerfs tout au long du film, aidé par des acteurs extraordinaires. Un très bon film !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s