Fenêtre sur cour

Synopsis :

A cause d’une jambe cassée, le reporter-photographe L. B. Jeffries (James Stewart) est contraint de rester chez lui dans un fauteuil roulant. Homme d’action et amateur d’aventure, il s’aperçoit qu’il peut tirer parti de son immobilité forcée en étudiant le comportement des habitants de l’immeuble qu’il occupe dans Greenwich Village. Et ses observations l’amènent à la conviction que Lars Thorwald (Raymond Burr), son voisin d’en face, a assassiné sa femme. Sa fiancée, Lisa Fremont (Grace Kelly), ne le prend tout d’abord pas au sérieux, ironisant sur l’excitation que lui procure sa surveillance, mais finit par se prendre au jeu…

Grace Kelly & James Stewart

Le saviez-vous ? :

  • Le film est considéré par de nombreux spectateurs, critiques et spécialistes du cinéma comme l’un des meilleurs films d’Hitchcock.
  • Il a reçu quatre nomations aux Oscars dont l’Oscar du meilleur réalisateur pour Alfred Hitchcock.
  • Il est cité au 48ème rang dans le classement des 100 meilleurs films américains par l’American Film Institute.

Ma critique :

J’adore ce film d’Hitchcock qui explore tout simplement le voyeurisme qui est un de nos plus gros vices ! Tout d’abord, pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, le maître du suspense prend d’abord tout son temps pour mettre en place l’histoire et nous présenter les personnages puis cela commence grâce à un travail vraiment remarquable sur l’écriture. C’est une plongée tellement saisissante sur l’obsession et le film devient passionnant et palpitant, à tenir le spectateur en haleine tout le long du métrage et à proposer un suspense tenant de bout en bout, devenant même insoutenable dans la dernière partie ! Comme le personnage principal on se laisse aller au voyeurisme en observant ce voisin et comme lui on a envie d’en savoir plus et il y a une vrai sensation d’immersion notamment grâce à la réalisation.

James Stewart

Le film est porté par un très bon casting avec en tête l’acteur James Stewart qui est vraiment très bon et crédible dans le rôle de ce reporter suspicieux déterminé à connaître la vérité sur son voisin qu’il soupçonne du meurtre de sa femme. A ses côtés la charmante Grace Kelly parfaite également dans le rôle de sa fiancée qui va l’aider à tenter de découvrir la vérité ! Les seconds rôles sont remarquables,en particulier Raymond Burr dans un rôle quasi muet qui arrive à nous inquiéter dans le rôle du curieux voisin

On peut classer ce film dans trois différentes catégories : huit-clos, polar et thriller psychologique..  L’enquête policière qui est développée au cours du film est remplie d’indices parsemés de droite à gauche tandis qu’il donne vraiment à réfléchir : « Que ferait-on si on serait confrontés à cette même situation ? ». Les fans d’Hitchcock adorent ce film et celui-ci nous apprend une bonne leçon qui est de ne jamais regarder là où il ne faut pas.. Je trouve que l’utilisation des jumelles permet de créer une ambiance unique tandis que le décor qui ne change pas pendant tout le long-métrage est l’immeuble avec toutes ses fenêtres procure une sensation d’enfermement dans ce film, ce qui peux créer une certaine angoisse.

Pour conclure, « Fenêtre sur cour » est un film passionnant sur le voyeurisme où le spectateur se régale début à la fin avec un jeu du suspense hyper maîtrisé.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s