Le Grinch

Synopsis :

Chaque année à Noël, les Chous viennent perturber la tranquillité solitaire du Grinch (doublé par Laurent Lafitte) avec des célébrations toujours plus grandioses, brillantes et bruyantes. Quand les Chous déclarent qu’ils vont célébrer Noël trois fois plus fort cette année, le Grinch réalise qu’il n’a plus qu’une solution pour retrouver la paix et la tranquillité: il doit voler Noël.

Le saviez-vous ? :

  • C’est la troisième adaptation de la nouvelle « Le Grincheux qui voulait gâcher Noël » de Theodor Seuss Geisel, après le court-métrage animé en 1966 et le long-métrage avec Jim Carrey en 2000.
  • L’un des réalisateurs, Yarrow Cheney, a été co-réalisateur du premier volet de « Comme des bêtes », tandis que le second, Scott Mosier, avait travaillé chez Disney sur une série animée juste avant les deux longs-métrages de View Akew.

Ma critique :

Il est inutile de présenter Le Grinch et le conte de Dr. Seuss, puisqu’on connaît tous cette sinistre créature verte qui déteste Noël pour une raison inexplicable. Le film est à la fois ni vraiment raté mais ni vraiment réussi à cause du côté trop gentillet.. Effectivement, on peut regretter l’accent fait sur le coté, Noël égale la fête des cadeaux. De bonnes valeurs un peu trop surlignées mais on y décèle une volonté de voir au-delà du matériel et de l’artifice, à savoir la générosité et l’amour des proches. Néanmoins, on se laisse embarquer dans un univers réellement enchanteur, visuellement très joli, plein de couleurs et de trouvailles déjantées en tous sens. Les décors ont su m’enchanter et me divertir mais le scénario n’avance pas tellement..

Il se démarque également pour son acteur, qui n’est nul autre que le grand Benedict Cumberbatch dans la version originale, et Laurent Lafitte dans la version française, campant parfaitement l’humour et la facette sinistre du personnage. Ronchon et touchant à la fois, c’est lui qui mène l’histoire à la baguette en y insufflant des nuances vocales malicieuses !

Il y a pourtant pas mal de bonnes idées et les personnages sont assez attachants, notamment le chien du Grinch mais il manque clairement un second degré de lecture et on suit bêtement un schéma narratif vu et revu. Comme souvent, après la superbe découverte de cet univers de Noël, on s’ennuie un peu et je pense que plus d’un remarquera que le Grinch manque vraiment de cynisme ! Puis, dès le début on devine un coeur tendre chez ce Grinch qui n’est pas un vrai méchant..

Pour conclure, « Le Grinch » est un joli conte de Noël avec une belle morale malgré un manque de second degré de lecture..

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 14/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s