Whiplash

Synopsis :

Andrew (Miles Teller), 19 ans, rêve de devenir l’un des meilleurs batteurs de jazz de sa génération. Mais la concurrence est rude au conservatoire de Manhattan où il s’entraîne avec acharnement. Il a pour objectif d’intégrer le fleuron des orchestres dirigé par Terence Fletcher (J.K.Simmons), professeur féroce et intraitable. Lorsque celui-ci le repère enfin, Andrew se lance, sous sa direction, dans la quête de l’excellence..

Miles Teller

Le saviez-vous ? :

  • Le premier film de Damien Chazelle est une adaptation du court-métrage homonyme du même réalisateur, qui a remporté le Prix du Jury au Festival de Sundance en 2013.
  • Avant de se consacrer au cinéma, Chazelle a lui-même été batteur dans un conservatoire de jazz durant quatre ans.
  • L’acteur Miles Teller a dû prendre des cours à raison de quatre heures par jour, trois fois par semaine, pour parfaire sa technique.
  • Le film a remporté 3 Oscars dont celui du meilleur acteur dans un second rôle pour J.K.Simmons.

Ma critique :

Dans un mélange entre passion, tension et de haine, on est dans un très grand film qui va très loin dans sa dramaturgie qui monte crescendo dans sa puissance ! Je me rappelle qu’il m’a laissé bouche bée tant l’expérience est prenante et laisse sa marque dans nos esprits avec cette histoire sur le dépassement de soi.. La psychologie de ces deux personnages va évoluer petit à petit tandis que cette tension monte tellement en dramaturgie à un point de non-retour qu’on ne sait jamais quand le film peut se laisser guider vers la violence physique. Ici, c’est une violence psychologique qui est construite ici ! Chaque coup de baguette d’Andrew est un battement de cœur, et on le ressent à chaque séquence.

J.K.Simmons

Il faut dire que si Miles Teller est excellent et que c’est un jeune acteur très intéressant qui monte de plus en plus dans le paysage du cinéma américain, il est impossible de passer à côté de J.K.Simmons qui est tout simplement IMMENSE dans un rôle absolument fascinant, qui justifie à lui seul le déplacement et il mérite amplement toutes ses récompenses.

La batterie est un personnage à part entière dans ce film, c’est un véritable instrument de torture puisqu’elle y verse du sang, des larmes et de la sueur.. Les scènes de souffrances sont extrêmement bien filmées qu’on a l’impression de s’évanouir en même temps que son protagoniste principal. On est véritablement plongé en immersion dans ce monde  passionnant mais aussi exigeant et cruel qu’est la musique ! De plus, j’ai eu vraiment l’impression d’assister à un entraînement militaire avec tout le vocabulaire, les injonctions, les épreuves qu’un tel exercice se doit de comporter.  Un mot sur la scène finale qui est un moment de cinéma absolument exceptionnel et magistral qu’on ne peut que s’incliner face à la maestria de ce jeune cinéaste !

Pour conclure, « Whiplash » est un premier film fascinant filmé avec beaucoup d’intensité jusqu’à un final en apothéose !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 18/20

Bande-annonce :

2 commentaires

  1. Excellente critique d’un film qui ne l’est pas moins. Ce premier long métrage sonne et frappe d’un coup sec. Il effraie même je trouve, à tel point qu’il m’évoque aussi quelque film d’épouvante dont le croque-mitaine serait chauve, roué et maltraitant.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s