90’s

Synopsis :

Dans le Los Angeles des années 90, Stevie (Sunny Suljic), 13 ans, a du mal à trouver sa place entre sa mère (Katherine Waterston) souvent absente et un grand frère caractériel (Lucas Hedges). Quand une bande de skateurs le prend sous son aile, il se prépare à passer l’été de sa vie…

Lucas Hedges & Sunny Suljic

Le saviez-vous ? :

  • Jonah Hill signe sa première réalisation mais ne dit pas que c’est un récit autobiographique mais il s’est inspiré d’un milieu qu’il a beaucoup fréquenté dans son adolescence, le skate.
  • En raison d’incompatibilité d’emploi du temps, l’actrice Michelle Williams a laissé sa place à Katherine Waterston pour jouer le rôle de la mère.

Ma critique :

Au premier abord, le spectateur pouvait penser que c’est un récit initiatique comme il en existe des dizaines d’autres sur cette période charnière de l’adolescence où l’innocence de l’enfance prend fin avec l’arrivée de l’âge adulte ; la bande de potes à laquelle on est fascinés et qu’on adore traîner avec ou la première aventure sexuelle : ces deux éléments sont bien présents dans le parcours que le personnage principal va traverser mais ce ne sont pas les principaux points puisque Jonah Hill va fixer son regard sur la nécessité absolue de ce jeune héros d’avoir des modèles pour se construire. Un des points forts du long-métrage réside dans sa singularité car il ne compte pas sur les clichés pour nous faire passer un message. Sa narration réaliste nous fait rappeler nos souvenirs de notre sortie d’enfance vers l’émancipation adolescente.

Sunny Suljic & Katherine Waterston

Le film brille également par sa direction d’acteurs permettant de donner vie à des personnages : la mère, incarnée magnifiquement par Katherine Waterston qui est décidément une grande actrice amène de l’émotion tandis que le formidable petit Sunny Suljic, révélé dans Mise à Mort du Cerf Sacré a un regard expressif assez extraordinaire pour montrer toute sa palette d’émotions ainsi que Lucas Hedges dans le rôle du frère.

Suivre la vie de cette petite troupe est un plaisir, on apprend à découvrir tous ces jeunes avec leurs qualités et leurs faiblesses. Des caractères bien distincts, des vies trajectoires différentes mais une passion qui les lie : le skate. Alors que dans les premières minutes je craignais que ce format 4/3 et la qualité d’image volontairement un peu « amateur » ne soit un problème, on l’oublie totalement et cela contribue à donner de la réalité et un charme fou au film ! Le temps et l’espace ne comptent pas dans ce film qui fait du bien ; d’une part, par sa mélancolie heureuse où chaque spectateur peut se reconnaître, et de l’autre, par sa lumière qui vient nous éblouir !

Pour conclure, « 90’s » est une très belle chronique d’apprentissage sur l’adolescence qui évite avec brio tous les clichés et la mélancolie et la sincérité ajoutent au charme de ce très bon film !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s