Les Cowboys

Synopsis :

Une grande prairie, un rassemblement country western quelque part dans l’est de la France. Alain (François Damiens) est l’un des piliers de cette communauté. Il danse avec Kelly (Iliana Zabeth), sa fille de 16 ans sous l’oeil attendri de sa femme (Agathe Dronne) et de leur jeune fils Kid. Mais ce jour là Kelly disparaît. La vie de la famille s’effondre. Alain n’aura alors de cesse que de chercher sa fille, au prix de l’amour des siens et de tout ce qu’il possédait. Le voilà projeté dans le fracas du monde. Un monde en plein bouleversement où son seul soutien sera désormais Kid (Finnegan Oldfield), son fils, qui lui a sacrifié sa jeunesse, et qu’il traîne avec lui dans cette quête sans fin.

François Damiens

Le saviez-vous ? :

  • Auparavant scénariste de Jacques Audiard, le jeune cinéaste Thomas Bidegain signe son tout premier long-métrage en optant pour un drame abordant un sujet grave.
  • Le film a été sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2015

Ma critique :

Le sujet du film est très sérieux et qui est en plein dans l’actualité avec la radicalisation auprès des jeunes d’aujourd’hui et traite de la disparition d’une jeune fille de 16 ans, quittant son domicile familial western pour l’Islam et le voile ; deux mondes complètement opposés.. Tout au long, on assiste à la descente aux enfers de cette famille brisée qui passe sa vie à rechercher Kelly. Plusieurs thèmes sont abordés, comme le rapport à l’islam, la tension montante face aux attentats, la souffrance d’une famille et pour moi c’est un film vraiment audacieux et réussi qui décrit avec beaucoup de sensibilité et de puissance la recherche obsessionnelle et quasi-impossible d’un père et son fils sur plusieurs années, puis le réalisateur ose un sens de l’ellipse foudroyant via une scène choquante et inattendue…

Finnegan Oldfield

Pour son premier rôle à contre-emploi, François Damiens s’en sort avec les chapeaux de roues tant l’acteur est vraiment impliqué et bouleversant en père qui fait tout pour chercher sa fille dont il ne comprend pas que tout l’amour qu’il donnait à sa fille n’ai pas suffit à la retenir.. A ses côtés, nous découvrons la belle révélation Finnegan Oldfield d’une sobriété hallucinante dans le rôle du frère mais il est dommage que les rôles féminins soient sacrifiés..

Le film nous entraîne de villes en villes, de pays en pays jusqu’au Pakistan, il s’étale de 1994 à 2008 ou 2009 : la chronologie n’est jamais précise mais les grands attentats terroristes subit par le monde occidental sont évoqués comme des points de repère pour que le spectateur ne se perd pas pendant 1h45.. On découvre au fil du film qui se passe sur plusieurs années, le monde qui découvre le mal à travers des horribles actes terroristes, sans que jamais cela ne devienne le sujet du film. Il devient au contraire une toile de fond qui permet chaque fois un peu plus d’enfermer les personnages dans leur obsession ! Il n’y a pas de jugement ni d’explication mais une question se pose à nous : « Que ferions-nous, parents ? ».

Pour conclure, « Les Cowboys » est un film bouleversant, ambitieux et très actuel qui épouse les codes du western, thriller et mélodrame avec une belle audace.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s