C’est ça l’amour

Synopsis :

Depuis que sa femme est partie, Mario (Bouli Lanners) tient la maison et élève seul ses deux filles. Frida (Justine Lacroix), 14 ans, lui reproche le départ de sa mère. Niki (Sarah Henochsberg), 17 ans, rêve d’indépendance. Mario, lui, attend toujours le retour de sa femme.

Sarah Henochsberg, Bouli Lanners & Justine Lacroix

Le saviez-vous ? :

  • C’est le deuxième long-métrage de la réalisatrice Claire Burger qui explore l’amour dans toutes ses formes et a pour l’habitude de diriger des acteurs non-professionnels et qui est librement inspiré de sa vie.
  • Il a été primé au Festival de Venise dans la sélection « Venice Days » parallèle à la Mostra.

Ma critique :

Dans ce beau film, les situations sont vues et vues mais la très bonne nouvelle est que la metteuse en scène échappe aux clichés qui parle de l’amour sous toutes ses formes : l’amour pour ses enfants, l’amour pour ses parents, l’amour pour son conjoint.. C’est vrai que l’histoire n’a pas l’air de grand chose au début mais la réalisatrice maîtrise totalement ses personnages et elle réussit à nous émouvoir au fur et à mesure du film ! J’ai eu l’impression de voir une vraie famille à l’écran, sans clichés. C’est certes classique mais c’est écrit avec énormément de pudeur, sans jugement ni pathos.. Il y a beaucoup de tendresse et d’une poésie unique dans cet ensemble.

Justine Lacroix & Bouli Lanners

Comme à son habitude, Bouli Lanners est absolument formidable, et ici, il s’avère être bouleversant et dévoile ici une véritable sensibilité entouré de toutes ces femmes. J’ai été pour ma part vraiment surpris par les deux jeunes actrices, Justine Lacroix et Sarah Henochsberg, très justes et convaincantes, chacune dans leur premier rôle au cinéma.

Oui, le sujet est vraiment très banal puisqu’il a été traité plusieurs fois mais la première grande force du long-métrage tient dans le fait que la réalisatrice filme un quotidien, devenu banal dans nos sociétés et à forte teneur autobiographique, de la manière la plus sincère qui soit. Chaque séquence sent le vrai, le vécu, et on vit cette période difficile avec eux ; c’est un film sur la vie, l’amour et on est constamment ému et touché et un message nous vient à l’esprit à la fin du film : après la pluie, vient souvent le beau temps.

Pour conclure, « C’est ça l’amour » est un beau film sur la paternité rempli de tendresse et de générosité grâce à une performance bouleversante de Bouli Lanners.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s