Esther

Synopsis :

Après avoir perdu l’enfant qu’elle attendait, la fragile Kate (Vera Farmiga) voit ressurgir les douloureux souvenirs d’un passé qu’elle préférerait oublier.
Hantée par des cauchemars récurrents, et décidée à retrouver une vie de couple équilibrée, elle fait le choix, avec son compagnon John (Peter Sarsgaard), d’adopter un enfant. A l’orphelinat voisin, Kate et John se sentent étrangement attirés par une fillette, Esther (Isabelle Fuhrman).
Mais Kate ne tarde pas à découvrir la face cachée de la  » douce  » enfant. Autour d’elle, personne n’a rien remarqué, et nul ne semble partager ses doutes et ses inquiétudes…

Isabelle Fuhrman

Le saviez-vous ? :

  • Dans le scénario, le personnage d’Esther devait être blonde ; ce qui est le contraire d’Isabelle Fuhrman, qui a beaucoup impressionné le réalisateur Jaume Collet-Serra lors du casting au point d’effectuer quelques modifications sur le scénario.

Ma critique :

C’est typiquement le genre de film qui vous donne envie d’entrer dans la télé pour aller sauver les protagonistes. Mais malheureusement, vous n’êtes que le spectateur de cette descente aux enfers que ces personnages vont vivre suite à la machination complètement diabolique de cette petite fille. Pour moi, le vrai tour de force du réalisateur est de réussir à cacher jusqu’au bout la véritable identité de Esther, aussi bien aux personnages qu’aux spectateurs. D’abord assez classique, le film prend vite une tournure glauque et mystérieuse alors que la personnalité d’Esther fait monter la violence du long-métrage ! Après avoir vu le film, on ne peut que se dire qu’une chose : la phrase d’accroche sur l’affiche du film correspond totalement à notre opinion.

Peter Sarsgaard & Vera Farmiga

Les acteurs sont tout simplement remarquables mais tous sans exception : Isabelle Furhman est parfaite dans son rôle d’Esther, elle est dotée d’un jeu incroyablement mature et fait preuve d’une justesse irréprochable tant elle arrive parfaitement à nous faire flipper. Vera Farminga et Peter Sarsgaard dans la peau des 2 parents (John et Kate) jouent à merveille dans des rôles à la fois désemparés et forts.

L’autre point du fort du film qui est à souligner ; c’est qu’en plus de déranger, il met en place une tension hallucinante du début à la fin ; quoi de plus horrible que de sentir qu’il va se passer quelque chose, et de voir que le film joue avec vos nerfs en faisant traîner l’action ? Alors, la peur n’est pas uniquement de faire sursauter dès qu’il se passe quelque chose auquel on ne s’attend pas, c’est aussi constamment redouter ce qu’il va arriver et ici, ça fonctionne à merveille. De plus, le film conserve également jusqu’aux derniers instants la question de savoir comment tout cela va finir, suspense qui se fait encore plus intense lors des dernières minutes..

Pour conclure, « Esther » est un film violent et efficace qui conserve son lot de surprises et de suspense et de terreur vraiment réjouissante.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s