Crazy, Stupid, Love

Synopsis :

A tout juste quarante ans, Cal Weaver (Steve Carrell) mène une vie de rêve – bonne situation, belle maison, enfants formidables et mariage parfait avec sa petite amie du lycée. Mais lorsqu’il apprend que sa femme, Emily (Julianne Moore), le trompe et demande le divorce, sa vie « parfaite » s’écroule. Pire, dans le monde des célibataires d’aujourd’hui, Cal, qui n’a plus dragué depuis des lustres, se révèle un modèle d’anti séduction. Passant désormais ses soirées à bouder tout seul au bar du coin, l’infortuné Cal est pris en main comme complice et protégé d’un séduisant trentenaire, Jacob Palmer (Ryan Gosling). Pour l’aider à oublier sa femme et à commencer une nouvelle vie, Jacob tente de faire découvrir à Cal les nombreuses perspectives qui s’offrent à lui : femmes en quête d’aventures, soirées arrosées entre copains et un chic supérieur à la moyenne.
Cal et Emily ne sont pas les seuls en quête d’amour: le fils de Cal, Robbie, 13 ans, est fou de sa babysitter de 17 ans, Jessica, laquelle a jeté son dévolu… sur Cal ! Et en dépit de la transformation de Cal et de ses nombreuses nouvelles conquêtes, la seule chose qu’il ne peut changer reste son coeur, qui semble toujours le ramener à son point de départ.

Ryan Gosling & Steve Carell

Le saviez-vous ? :

  • C’est le second film réalisé par le duo Glenn Ficarra & John Requa, soit un après « I Love You Phillip Morris ».

Ma critique :

Je trouve que le titre de ce film ne manque justement pas d’originalité. Ce qui est assez rare pour être mentionné venant d’une comédie romantique. Tout d’abord, ce n’est clairement pas une comédie romantique comme les autres. Le simple fait de décider de commencer le film par une rupture est une bonne idée. Et il va y en avoir plein d’autres des bonnes idées tout au long du récit. Il y en aura suffisamment  pour nous faire rire pendant quasiment deux heures, parfois avec des situations très inattendues. On peut par exemple citer (sans révéler) le twist vers les 3 quarts du film qui en plus d’avoir le mérite d’être très surprenant, peut se vanter d’être extrêmement drôle.  Dans cette histoire, on suit plusieurs personnages de générations différentes qui vont chacun devoir affronter ce terrible sentiment ; qui est l’amour.

Ryan Gosling & Emma Stone

Ces personnages sont tous très bien interprétés, Steve Carrell est tout en sobriété dans son rôle et sa transformation au fur et à mesure que le film avance est assez réjouissante à voir. Julianne Moore a un jeu tout en émotion, qui rend son personnage attachant. Ryan Gosling et Emma Stone sont parfaits et ont une parfaite alchimie dans leur duo et c’est leur toute première collaboration au cinéma.

L’intrigue est réellement bien foutue, découpée en différentes parties qui s’intéressent à certains personnages en particulier et qui nous feraient donc presque oublier l’existence des autres. C’est aussi bien écrit, l’humour n’est pas vulgaire ou trop facile mais bien trouvé, et surtout bien joué. Malheureusement, à la fin du film, comme on le sentait arriver, on tombe dans le cliché mais dans l’ensemble, c’est une excellente comédie américaine !

Pour conclure, « Crazy, Stupid, Love » est une comédie très réussie, plus profonde qu’elle n’y paraît et assez intelligente avec un scénario abouti permettant une réflexion sur la vie amoureuse.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s