Ma part du gâteau

Synopsis :

France (Karin Viard), ouvrière, vit dans le nord de la France, à Dunkerque avec ses filles. Son ancienne usine a fermé et tous ses collègues se retrouvent comme elle au chômage. Elle décide de partir à Paris pour trouver un nouveau travail. Elle va trouver un stage pour devenir femme de ménage. Assez rapidement, elle se fait engager chez un homme qui vit dans un univers radicalement différent du sien. Cet homme, Steve (Gilles Lellouche) est un trader qui a réussi, il travaille entre la City de Londres et le quartier de la Défense à Paris. Les deux individus vont se côtoyer. Cette ouvrière va découvrir les gens qui vivent dans le luxe. Elle va finir par découvrir que cet homme, fort séduisant et sympathique, est en partie responsable de la faillite de son ancienne entreprise.

Karin Viard & Gilles Lellouche

Le saviez-vous ? :

  • Ce film est tout simplement le dixième long-métrage de Cédric Klapisch qui s’attaque à un sujet d’actualité.
  • Le cinéaste retrouve Karin Viard et Gilles Lellouche dans son précédent film : « Paris » sorti en 2008.

Ma critique :

C’est une sympathique comédie dramatique bien posée dans son époque, ou comment un trader sans scrupules rencontre de façon improbable une ouvrière licenciée suite à ses récentes manipulations boursières. Le scénario extrêmement habile nous conte une histoire mouvementée, drôle et émouvante à la fois. Sur fond de crise sociale et de délocalisation , Il égratigne le pouvoir de l’argent et assassine le côté antisocial du système bousier. Poussé par le désir de parler d’un sujet de plus en plus d’actualité, Cédric Klapisch traite des manipulations financières désastreuses pour les salariés et quelquefois pour les entreprises, le cinéaste s’est attardé sur deux portraits en grossissant leurs traits.

Karin Viard

Au casting, nous retrouvons Karin Viard qui est sublime dans son rôle, elle porte littéralement le film en incarnant une femme de ménage se débattant avec grâce dans la précarité de sa situation tandis que Gilles Lellouche est très bon et efficace dans un rôle délicat : celui d’un impitoyable trader à la fois séduisant et impitoyable.

Le choix d’en faire des clichés est tout à fait honorable dans le sens qu’il équivaut à tirer le signal d’alarme et à attirer l’attention sur un phénomène de plus en plus présent. Le sujet est quand même grave : disparition ou délocalisation des entreprises, augmentation du chômage et de la précarité. Le réalisateur a choisi de ne pas verser dans le mélodrame. Pour rendre le discours correct, il aborde le thème avec légèreté. Si le cinéaste a des qualités de réalisation évidentes, le film oscille trop souvent entre la comédie et la critique sans vraiment choisir son camp avant de prendre réellement parti sur sa fin très ratée où le réalisateur nous montre le soulèvement du peuple pour nous faire prendre conscience de notre situation.

Pour conclure, « Ma part du gâteau » est une comédie drôle qui dresse un constat désespéré sur un sujet d’actualité où les acteurs excellent mais la fin est décevante.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 13/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s