BrightBurn – L’enfant du mal

Synopsis :

Tori Breyer (Elizabeth Banks) a perdu tout espoir de devenir mère un jour, quand arrive dans sa vie un mystérieux bébé. Le petit Brandon est tout ce dont elle et son mari, Kyle (David Denman), ont toujours rêvé : c’est un petit garçon éveillé, doué et curieux de tout. Mais à l’approche de la puberté, quelque chose d’aussi puissant que sinistre se manifeste chez lui. Tori nourrit bientôt d’atroces doutes sur son fils. Désormais, Brandon (Jackson A.Dunn) n’agit plus que pour satisfaire ses terribles besoins, et même ses proches sont en grave danger alors que l’enfant miraculeux se transforme en un redoutable prédateur qui se déchaîne sur leur petite ville sans histoire…

Elizabeth Banks

Le saviez-vous ? :

  • À l’origine, le scénario était plus modeste car destiné à un film à très petit budget mais les scénaristes et le réalisateur ont développé cet aspect en se tournant vers l’horreur.

Ma critique :

On peut dire que ce petit garçon a exactement les mêmes caractéristiques et le même parcours que le super héros que l’on connait tous à savoir Superman sauf qu’il ne cherche pas à faire le bien lorsqu’il découvre ses super capacités ; voilà le postulat du film qui avait un potentiel et le résultat s’avère être en demi-teinte.. Malgré de bonnes choses, il reste assez inabouti dans sa durée à cause de son manque de développement et d’informations même si l’ambiance est travaillée ! Les personnages n’arrivent pas à imposer leurs présences ce qui est fort regrettable et nous n’avons aucune empathie mais néanmoins, on apprécie l’audace qui fait que certaines scènes sont d’une violence assez inattendue pour un film de ce type..

Jackson A.Dunn

Le casting tient plutôt bien la route dans son ensemble avec une mention à Elizabeth Banks vraiment excellente dans son rôle en mère protectrice. Le jeune acteur qui incarne Brandon est passable mais ce n’est malheureusement pas lui qu’on retient le plus..

 Le film possède des ficelles déjà connues mais il innove en proposant un super-héros horrifique tant sa mise en scène oppressante renforce le sentiment d’insécurité et d’angoisse chez le spectateur.. De plus, les différents meurtres sont à la fois bien sadiques et plutôt gore. Enfin, le film ne cherche à aucun moment à pratiquer le happy end ; chose très inhabituelle dans le cinéma hollywoodien.. Avec en toile de fond une analyse légère de la parentalité, de l’adoption ou de la puberté, ce long-métrage s’avère être totalement oubliable  pour marquer les esprits.

Pour conclure, « Brightburn » possède un scénario original et inhabituel dans le genre de super-héros mais le film souffre un manque de développement..

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 12/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s