Les Éblouis

Synopsis :

Camille (Céleste Brunnquell), 12 ans, passionnée de cirque, est l’aînée d’une famille nombreuse. Un jour, ses parents (Camille Cottin & Jean-Pierre Darroussin) intègrent une communauté religieuse basée sur le partage et la solidarité dans laquelle ils s’investissent pleinement. La jeune fille doit accepter un mode de vie qui remet en question ses envies et ses propres tourments. Peu à peu, l’embrigadement devient sectaire. Camille va devoir se battre pour affirmer sa liberté et sauver ses frères et sœurs.

Camille Cottin

Le saviez-vous ? :

  • C’est la première réalisation de l’actrice Sarah Suco qui s’est inspirée de sa propre vie puisqu’elle et sa famille ont vécu dans une communauté charismatique pendant dix ans.

Ma critique :

C’est très difficile de critiquer ce premier film très autobiographique de Sarah Suco qui nous prend assez aux tripes avec un sujet extrêmement délicat très peu exploité au cinéma : les communautés sectaires. Dans cette oeuvre, cette collectivité s’apparente rapidement à une sorte de secte avec toutes les dérives que l’on peut imaginer… On ne sait pas grand chose de leur comportement qui s’apparente souvent à celui d’une secte. On sent que le sujet est important pour l’actrice/réalisatrice et qu’elle avait besoin de mettre ça en images. Si l’oeuvre a les défauts d’un premier film, le thème m’a personnellement beaucoup marqué.. Nous sommes plongés dans l’histoire bouleversante de cette famille, qui pourrait être la vôtre, la nôtre, la leur.

Céleste Brunnquell

Nous avons une belle brochette d’acteurs tous impeccables et investis dans leurs rôles respectifs : la révélation Céleste Brunnquell dans le rôle de la jeune Camille courageuse qui va sauver ses frères et soeurs tandis que Jean-Pierre Darroussin fait vraiment froid dans le dos en chef de la secte. Camille Cottin est assez bluffante dans un rôle à contre-emploi en maman déséquilibrée ainsi que la performance sobre d’Eric Caravaca en papa lâche.

Tout se déroule naturellement, de façon progressive, pour commencer, une douceur au début du film puis au fur et à mesure que l’intrigue avance, le climat oppressant va s’installer.. Si on ne comprend pas trop les motivations qui poussent cette famille à rejoindre la secte, c’est plutôt le quotidien qui est montré. Il ne s’agit pas d’attaquer les croyants qui vivent tranquillement leur foi de façon isolée ou pas, mais bien ces fous qui font tout pour laver le cerveau des gens avant de les forcer à couper les liens avec leurs proches et de leur prendre tous leurs biens. On voit ici de la manière la plus réaliste qui soit, l’influence néfaste et l’emprise malfaisante que peuvent avoir ces groupes sur des familles entières, souvent des familles dont les parents sont désemparés..

Pour conclure, « Les Éblouis » est un premier film réussi oppressant qui n’oublie pas sa sobriété et sa luminosité, emmené par un casting remarquable.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s