Big Eyes

Synopsis :

À la fin des années 50 et au début des années 60, le peintre Walter Keane (Christoph Waltz) a connu un succès phénoménal et révolutionné le commerce de l’art grâce à ses énigmatiques tableaux représentant des enfants malheureux aux yeux immenses. La surprenante et choquante vérité a cependant fini par éclater : ces toiles n’avaient pas été peintes par Walter mais par sa femme, Margaret (Amy Adams). L’extraordinaire mensonge des Keane a réussi à duper le monde entier. Le film se concentre sur l’éveil artistique de Margaret, le succès phénoménal de ses tableaux et sa relation tumultueuse avec son mari, qui a connu la gloire en s’attribuant tout le mérite de son travail.

Amy Adams

Le saviez-vous ? :

  • De toute la filmographie de Tim Burton, ce film est son deuxième biopic vingt ans après « Ed Wood ».
  • Le cinéaste a fait appel pour la première fois à deux acteurs qui tournent pour la première fois ensemble et qui ne sont pas ses acteurs fétiches : Amy Adams et Christoph Waltz.
  • Amy Adams a remporté le Golden Globe de la meilleure actrice dans une comédie en 2015.

Ma critique :

Après une absence de deux ans, Tim Burton est de retour et livre un biopic ambitieux basé sur une scandaleuse mais vraie imposture qui bouleversera l’histoire de l’art entre les années 50 et 60 : celle du peintre Walter Keane et de sa femme, Margaret. C’est un film assez surprenant puisque le réalisateur adopte un ton très différent de ses précédentes productions. La mise en scène et les décors sont parfaitement soignés, à l’image de l’époque, et le scénario assez audacieux séduit le spectateur en adoptant le comique et l’émotion sans excès. La réalisation est efficace bien que moins poussée mais j’ai trouvé certaines séquences absolument magnifiques bien qu’elles soient très courtes.

Christoph Waltz & Amy Adams

Mais ce qui restera le plus admirable dans ce film, ce sont les excellentes et inoubliables prestations de Christoph Waltz et Amy Adams. Waltz campe le rôle de Walter Keane avec une énergie tellement débordante et une crédibilité tellement convaincante qu’il en est insolent, égoïste, arrogant, détestable, mais absolument jouissif. Récompensée par le Golden Globe de la meilleure actrice dans une comédie, sa partenaire, Amy Adams incarne son personnage avec brio et nous livre une prestation très convaincante. Je rajoute que sa beauté crève vraiment l’écran. Pour le reste du casting, Jason Schwartzman a un rôle assez anecdotique mais avec une touche de subtilité avec l’une de ses répliques qui décrit très bien l’époque et la société dans lequel on vivait à l’époque dans le milieu de l’art.

Malgré le manque de profondeur de certaines séquences, le réalisateur est tout de même parvenu à faire passer l’émotion par les yeux des personnages. Il était bien évidemment, essentiel que les protagonistes du film s’expriment davantage par leurs regards que par leurs mots tandis que le film nous apprend beaucoup de choses notamment cette histoire dont je n’avais jamais entendu parler avant de regarder le film ! La scène de fin au tribunal est tout simplement exquise tant c’est délicieux à regarder.

Pour conclure, « Big Eyes » est un film propre, soigné malgré un manque de fantaisie, mais brillamment interprété par des sublimes comédiens.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 14/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s