La Haine

Synopsis :

Abdel Ichah, seize ans est entre la vie et la mort, passé à tabac par un inspecteur de police lors d’un interrogatoire. 
Une émeute oppose les jeunes d’une cité HLM aux forces de l’ordre. Pour trois d’entre eux (Vincent Cassel, Hubert Koundé & Saïd Taghmaoui), ces heures vont marquer un tournant dans leur vie…

Vincent Cassel

Le saviez-vous ? :

  • Le réalisateur Mathieu Kassovitz s’est inspiré de l’affaire Makomé M’Bowolé.
  • Le film a été présenté au Festival de Cannes 1995, où il a remporté le Prix de la mise en scène et a obtenu l’année suivante le César du meilleur film.
  • Il a reconnu une ressortie en salles il y a quelques jours en remasterisé 4K.

Ma critique :

25 ans après, on peut bel et bien dire que c’est une oeuvre percutante qui, plus que jamais, résonne par son actualité de ces derniers temps. Cette histoire sur la violence dans les cités est fascinante et brillamment mise en scène ; justement récompensé à Cannes ! Un constat maintenant ? Aujourd’hui, les choses n’ont pas beaucoup changé puisque notre société se porte toujours mal.. Pour revenir au film, je l’ai beaucoup aimé, j’ai trouvé ça très intelligent le fait que les trois protagonistes, le juif, l’arabe et l’africain, ne sont jamais définis par leur origine, donnant une dimension universelle au film.

Vincent Cassel, Saïd Taghmaoui & Hubert Koundé

Quant au trio d’acteurs, il est absolument époustouflant et nous propose une interprétation tout à fait mémorable puisque ces trois personnages sont complémentaires et sont même attachants par moments. Et dire que c’est avec ce film que Vincent Cassel a une immense filmographie ! Saïd Taghmaoui & Hubert Koundé s’en sortent aussi magistralement.

Les rapports entre les forces de l’ordre et les jeunes des cités sont filmés sans aucun manichéisme. L’heure de la journée ponctuant le déroulement de l’action renforce également la tension dramatique jusqu’à un final mémorable ! Le noir et blanc renforce la notion du documentaire et du réalisme mais n’oublie pas pour autant son humour très noir qui fait mouche à certaines scènes. Que l’on adhère ou non à ce film, pour moi, il est marquant dans le paysage du cinéma français. Bien entendu, le film n’est pas à prendre au second degré tant elle dépeint avec beaucoup de froideur de bien tristes réalités sur notre société.

Pour conclure, « La Haine » possède un sujet brûlant pour un film assez puissant et remarquable où le réalisme est à couper le souffle.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s