The King of Staten Island

Synopsis :

Il semblerait que le développement de Scott (Pete Davidson) ait largement été freiné depuis le décès de son père pompier, quand il avait 7 ans. Il en a aujourd’hui 24 et entretient le doux rêve d’ouvrir un restaurant/salon de tatouage. Alors que sa jeune soeur Claire (Maude Apatow), sociable et bonne élève, part étudier à l’université, Scott vit toujours au crochet de sa mère infirmière, Margie (Marisa Tomei), et passe le plus clair de son temps à fumer de l’herbe, à traîner avec ses potes Oscar, Igor et Richie et à coucher en cachette avec son amie d’enfance Kelsey. Mais quand, après 17 ans de veuvage, sa mère commence à fréquenter Ray (Bill Burr), lui aussi pompier, Scott va voir sa vie chamboulée et ses angoisses exacerbées. L’adolescent attardé qu’il est resté va enfin devoir faire face à ses responsabilités et au deuil de son père.

Pete Davidson

Le saviez-vous ? :

  • Pour son nouveau film, le réalisateur Judd Apatow s’est inspiré de la vie de son acteur principal, Pete Davidson, dont le père est décédé suite aux attentats du 11 septembre 2001 lors des interventions du World Trade Center.
  • Le film est sorti directement en vidéo à la demande aux Etats-Unis.

Ma critique :

 A la lecture du synopsis, on imagine plutôt se retrouver face à un drame ou quelque chose d’approchant, ce film s’avère finalement totalement l’inverse : à la fois décalé, drôle et léger à ma grande surprise. Je ne dirai pas que c’est un chef-d’oeuvre mais il fait un travail admirable pour le feel good movie et la remise en question sans le misérabilisme. Le résultat est aussi très touchant et fait preuve de beaucoup de maîtrise dans son scénario, creusant les conséquences d’un deuil que tout le monde peut traverser avec à la fois une bienveillance qui fait chaud au coeur et également avec de l’humour ! Oui, le film nous rappelle que la vie a beau nous mettre K.O. mais il ne tient qu’à nous de nous relever pour la continuer car elle est belle !

Marisa Tomei

Ici, Pete Davidson joue son propre rôle et s’avère être excellent dans la peau d’un jeune homme qui galère psychologiquement de 7 à 23 ans pour tenter de se construire, mais il est inadapté aux relations humaines mais devient peu à peu très touchant. Et il est impossible de ne pas remarquer la performance de Marisa Tomei qui est tout simplement excellente en veuve et mère d’une grande humanité.

On pourra reprocher au film ses quelques longueurs (notamment au milieu du film) où ça devient terriblement bavard et où le cinéaste aurait pu couper plus court dans ses scènes mais je trouve qu’il est d’une richesse assez folle dans l’analyse des caractères de ses protagonistes. Oui, tous ces personnages sont tellement attachants et très bien filmés que l’on voudrait rester plus longtemps avec chacun d’entre eux suite au générique de fin ! Judd Apatow a réussi à manier avec le plus de tendresse l’humour et la tristesse du propos.

Pour conclure, « The King of Staten Island » est une comédie douce-amère réussie qui aborde avec beaucoup de sensibilité et de finesse le travail de deuil où le talent d’écriture n’est plus à souligner.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s