Gloria Mundi

Synopsis :

Daniel (Gérard Meylan) sort de prison où il était incarcéré depuis de longues années et retourne à Marseille. Sylvie (Ariane Ascaride), son ex-femme, l’a prévenu qu’il était grand-père : leur fille Mathilda (Anaïs Demoustier) vient de donner naissance à une petite Gloria.
Le temps a passé, chacun a fait ou refait sa vie… 
En venant à la rencontre du bébé, Daniel découvre une famille recomposée qui lutte par tous les moyens pour rester debout. Quand un coup du sort fait voler en éclat ce fragile équilibre, Daniel, qui n’a plus rien à perdre, va tout tenter pour les aider.

Robinson Stévenin, Lola Naymark, Anaïs Demoustier, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan & Grégoire Leprince-Ringuet

Le saviez-vous ? :

  • Avec ce film, le réalisateur Robert Guédiguian fait une fois de plus appel à ses acteurs fétiches de son cinéma qu’il connaît très bien.
  • Ariane Ascaride, épouse et actrice fétiche de Guédiguian, a remporté la Coupe Volpi de la Meilleure actrice au Festival de Venise.

Ma critique :

Ce n’est pas un simple hasard si, à quelques semaines d’intervalle, Ken Loach et Robert Guédiguian nous livrent un diagnostic similaire sur l’état du monde, puisque leurs films se ressemblent beaucoup et le deuxième est sorti un mois après le premier! Le titre, lumineux et plein d’espoir, qui renvoie à la naissance d’une jolie petite fille est d’une ironie cruelle et sombre.. Oui, le monde qui entoure ce bébé est tout sauf glorieux. Donc, on peut dire que c’est à la fois violent et miséreux, j’avoue que je ne m’attendais pas à un film aussi noir et dur. Le cinéaste ne va pas sur quatre chemins en montrant aux spectateurs un monde économique de plus en plus inhumain, dans lequel il n’y a plus de lutte des classes mais une lutte, individualiste, à l’intérieur d’une des classes, celle des gens qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts.

Ariane Ascaride

 On retrouve toute la « famille » de Guédiguian qui sont tous excellents : Ariane Ascaride (Prix d’interprétation à Venise pour son interprétation dans ce film), Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan, Anaïs Demoustier, Robinson Stévenin, Lola Naymark et Grégoire Leprince-Ringuet.  Les comédiens sont exceptionnels (aucune erreur)

Je tiens à préciser aux spectateurs que c’est sans aucun doute l’un des films les plus sombres et les moins porteurs d’espoir de Guédiguian. Le ton est noir, la vie vécue par les personnages ne brille pas par sa gaieté, ils ne portent pas tous des valeurs morales à saluer et les événements malheureux qui s’enchaînent sont peut-être un peu nombreux mais on peut suggérer que c’est la direction qui a été voulue…  Le réalisateur dénonce la précarité des emplois dans notre société et situe la petite Gloria (le film commence par sa naissance) dans un monde de requins où la nouvelle génération est clairement impitoyable mais les grands-parents apportent de la bienveillance.

Pour conclure, « Gloria Mundi » est un film élégant qui nous frappe en plein coeur par son humanisme et la justesse avec laquelle il dépeint la situation d’une famille recomposée de classe moyenne avec des acteurs remarquables.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s