Love Actually

Synopsis :

L’amour est partout, imprévisible, inexplicable, insurmontable. Il frappe quand il veut et souvent, ça fait pas mal de dégâts…
Pour le nouveau Premier Ministre britannique (Hugh Grant), il va prendre la jolie forme d’une jeune collaboratrice (Martine McCutcheon).
Pour l’écrivain (Colin Firth) au coeur brisé parti se réfugier dans le sud de la France, il surgira d’un lac.
Il (Alan Rickman) s’éloigne de cette femme (Emma Thompson) qui, installée dans une vie de couple ronronnante, suspecte soudain son mari de songer à une autre.
Il (Andrew Lincoln) se cache derrière les faux-semblants de ce meilleur ami (Chiwetel Ejiofor) qui aurait bien voulu être autre chose que le témoin du mariage de celle (Keira Knightley) qu’il aime.
Pour ce veuf (Liam Neeson) et son beau-fils (Thomas Sangster), pour cette jeune femme qui adore son collègue, l’amour est l’enjeu, le but, mais également la source d’innombrables complications.
En cette veille de Noël à Londres, ces vies et ces amours vont se croiser, se frôler et se confronter…

Hugh Grant & Martine McCutcheon

Le saviez-vous ? :

  • C’est le premier long-métrage de Richard Curtis, scénariste de trois longs métrages cultes et qui sont considérées comme cultes.

Ma critique :

Cette grosse comédie romantique chorale a pour objectif premier d’empiler les histoires d’amours afin d’augmenter son potentiel de séduction et le résultat est plus que réussi ! C’est typiquement le genre de film qui donne le sourire, qui permet de passer un excellent moment. La force du film réside dans ses personnages, ils sont tous aussi attachants les uns que les autres malgré un nombre très important de protagonistes ! L’émotion est finement distillée et apporte le coté gourmand au bon moment, tout en restant digeste. L’ensemble est surtout accompagné d’une bonne dose d’Humour anglais qui relève subtilement le tout. 

Bill Nighy

Un des gros points forts du film est son casting mais ce qui est le plus important est qu’aucun acteur écrase ses autres partenaires ! Hugh Grant est excellent et irrésistible en Premier Ministre, mais la palme revient à Bill Nighy qui joue un ancien chanteur désabusé de variétoche qui réenregistre le single de sa vie pour se faire un peu de pognon mais la reste de la distribution est étincelante que ce soit Emma Thompson ou encore Alan Rickman, Colin Firth, Liam Neeson ou l’hilarante apparition de Rowan Atkinson.

Le long-métrage se laisse regarder très facilement sans pour autant entrer dans une dimension à l’eau de rose car il traite de l’amour mais pas seulement, ce qui fait plaisir. Cerise sur le gâteau, les dialogues sont travaillés tandis que l’ambiance est réaliste car contrairement aux autres comédies romantiques, les histoires ne connaissent pas toutes un dénouement heureux.. A ce titre, on retiendra trois scènes absolument cultes qui se passent de commentaires tant elles nous procurent un sourire mêlé à une petite larme de tristesse. Pour enjoliver tout ça, on appréciera aussi la brillante mise en scène de Curtis mixée à une bande sonore géniale qui nous permettra de passer un très bon moment de comédie et d’oublier tous nos soucis.

Pour conclure, « Love Actually » est une comédie romantique réjouissante où l’expression du « feelgood movie » n’a rarement été aussi bien utilisé.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 18/20

Bande-annonce :

2 commentaires

Répondre à jujume80 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s