Plein soleil

Synopsis :

Tom Ripley (Alain Delon) est chargé par un milliardaire américain, M. Greenleaf, de ramener à San Francisco son fils Philippe (Maurice Ronet) qui passe de trop longues vacances en Italie auprès de sa maîtresse Marge (Marie Laforêt). Tom entre dans l’intimité du couple et devient l’homme à tout faire de Philippe qui le fait participer à toutes ses aventures sans cesser de le mépriser.

Maurice Ronet, Marie Laforêt & Alain Delon

Le saviez-vous ? :

  • Le film est adapté du roman « Monsieur Ripley » de Patricia Highsmith.
  • Le réalisateur René Clément et l’acteur Alain Delon signent leur première collaboration avec ce film.

Ma critique :

Considéré par beaucoup comme un grand classique du cinéma français, il est extraordinaire de noter que ce long-métrage a 60 ans et qu’il n’a pas pris une seule ride ! Petit à petit, le résultat réussit à créer un vrai suspense hitchcockien à partir de toutes ces interrogations concernant le personnage de Delon qui exerce un tel pouvoir de fascination et de séduction sur le spectateur, témoin de ses actes et complice de son sombre secret.. Oui, son charisme lui apporte bien plus une dimension toute particulière. Si le début commence doucement, le ton change très rapidement lorsque ces personnages montent à bord sur ce bateau où clairement, on voit que les masques tombent ! Le spectateur assiste à une véritable montée de la tension où tout se complique et le film nous hypnotise et puis, soudainement, il y a ce point qui fera basculer tout le film… 

Alain Delon

On peut dire que c’est vraiment un début fracassant pour Alain Delon qui trouve un de ses premiers grands rôles avec des yeux à tomber par terre, un physique extraordinaire et un regard d’un tel magnétisme qu’il arrive à capter et à hypnotiser la caméra à chacune de ses apparitions. Face à lui, Maurice Ronet n’est pas en reste dans son rôle qu’il incarne à merveille tandis que Marie Laforêt s’en sort à merveille pour son premier rôle.

Sous ce soleil où baignent la passion dévorante et la folie incontrôlable, on peut dire que c’est un thriller mais ce n’est pas vraiment le cas.. Il n’y a pas vraiment d’enquête car on connaît dès le départ l’identité du meurtrier ! C’est plutôt une réflexion que j’ai trouvé très pertinente sur les rapports entre les différentes classes sociales ; à laquelle viennent s’ajouter une amitié où la frontière n’aura jamais été aussi mince entre l’amour et la haine ou la fascination et le rejet.. Derrière ce récit assez froid, il faut quand même souligner une mise en scène astucieuse qui joue beaucoup sur les couleurs chaleureuses au sein de l’Italie avec cette magnifique photographie, nous faisant ainsi baigner dans le soleil de Rome.

Pour conclure, « Plein soleil » est un film très moderne qui ne laissera personne indifférent par le charme vénéneux d’Alain Delon. Du très bon cinéma de qualité !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Un commentaire

  1. Très moderne en effet, je trouve qu’il n’a absolument rien perdu de son charme, bien au contraire. Clément à l’époque n’était pas vraiment en odeur de sainteté chez les jeunes turcs de la Nouvelle Vague, et c’est un peu pour leur donner une leçon de cinéma qu’il tourne certains plans en Italie à la manière des néo-réalistes (aidé du chef op Henri Decaë qui avait travaillé avec Truffaut sur « les 400 coups » !) Et puis Delon est un véritable animal en « Plein Soleil », un prédateur qui saisit l’occasion de se faire une place dans le paysage cinématographique français (quitte à balancer Ronet par-dessus bord) 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s