Focus sur… Pierre Deladonchamps

Durant cette dernière décennie, il y a bien un acteur qui a beaucoup fait parler de lui avec son côté singulier : je veux bien entendu parler de Pierre Deladonchamps. En six ans de carrière, il a eu une courte filmographie mais très remarquée puisque les rôles vont dès lors se succéder dans des films aussi divers que « Le fils de Jean » de Philippe Lioret » ou encore « Nos années folles » d’André Téchiné. Avec son visage ténébreux et son jeu d’acteur qui ne cesse de surprendre, on peut dire que c’est un acteur comblé qui figure dans les plus grands du cinéma français dans les années à venir.

  • Nom : Pierre Deladonchamps
  • Profession : acteur
  • Récompense(s) : César du meilleur espoir masculin en 2014
Pierre Deladonchamps à la soirée des révélations des Césars 2014

Ses rôles les plus marquants :

  • « L’INCONNU DU LAC«  d’Alain GUIRAUDIE (sorti en 2013) : Pour son premier grand rôle derrière la caméra de Guiraudie, il incarne un rôle difficile d’un homme qui draguait des garçons au bord d’un lac pendant que des crimes étaient commis non loin et remporte le César du meilleur espoir masculin.
  • « LE FILS DE JEAN » de Philippe LIORET (sorti en 2016) : Deladonchamps est au centre de cette histoire de filiation, d’héritage et de recherche de paternité qui se déroule aussi aux alentours d’un lac. Sous le regard bienveillant de Lioret, l’acteur irradie le film de bout en bout et signe une de ses meilleures performances.

Vous pouvez retrouver ma chronique de ce film en cliquant sur ce lien : Le Fils de Jean

  • « NOS ANNÉES FOLLES«  d’André TECHINE (sorti en 2017) : L’acteur révèle une nouvelle facette de son jeu de comédien en incarnant Paul Grappe, un déserteur qui se travestit en femme pour échapper à la Première Guerre mondiale. Il est étonnant et dévoile une finesse qu’on commence à connaître de plus en plus.

Vous pouvez retrouver ma chronique de ce film en cliquant sur ce lien : Nos années folles

  • « PLAIRE, AIMER ET COURIR VITE«  de Christophe HONORE (sorti en 2018) : Une formidable performance de l’acteur dans la peau d’un écrivain trentenaire et parisien, de plus en plus emporté par le sida, qui va tomber amoureux d’un jeune étudiant, qui apporte émotion avec ce rôle fait sur mesure pour Deladonchamps.

Vous pouvez retrouver ma chronique de ce film en cliquant sur ce lien : Plaire, aimer et courir vite

  • « LES CHATOUILLES«  d’Andréa BESCOND et d’Eric METAYER (sorti en 2018) : Dans la peau d’un pédophile monstrueux, l’acteur est complètement bluffant en donnant une dimension humaine à un rôle risqué : celui d’un personnage monstrueux, qui violera la fille de son meilleur ami. On ne peut que lui dire chapeau d’avoir accepté et il est plus qu’excellent !

Vous pouvez retrouver ma chronique de ce film en cliquant sur ce lien : Les Chatouilles

Et vous, que pensez-vous de sa filmographie ? Quels sont ses meilleurs rôles ? Dites-moi tout en commentaires !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s