Saint Laurent

Synopsis :

1967 – 1976. La rencontre de l’un des plus grands couturiers (Gaspard Ulliel) de tous les temps avec une décennie libre. Aucun des deux n’en sortira intact.

Gaspard Ulliel

Le saviez-vous ? :

  • Initialement prévue en mai 2014, la sortie du film a été repoussée au mois de septembre.
  • Si le biopic de Jalil Lespert « Yves Saint Laurent » a été plébiscité par Pierre Bergé, ce film de Bertrand Bonello a connu quelques difficultés : le compagnon du couturier s’est opposé au tournage et a même tenté d’empêcher sa production.

Ma critique :

Il faut savoir que le cinéma de Bertrand Bonello est assez stylé et qu’il fait toujours des films qui sont très remarqués ! C’est un véritable voyage vertigineux dans la vie d’un grand créateur mais aussi dans une époque. On est tellement immergé dans le film qu’en sortant on a l’impression d’avoir voyagé dans le temps. Les références historiques pour ponctuer les années se font par un astucieux montage. Les événements, d’un côté de l’image pendant que de l’autre défilent les mannequins avec les dates des collections. La remarquable photographie de Josée Deshaies magnifie l’ensemble : raffinée mais jamais trop appuyée, elle illumine parfaitement les différentes périodes qui constituent le film. Du grand art ! Ce film se regarde comme on découvre avec passion un magnifique album de photos.

Léa Seydoux & Gaspard Ulliel

La magnifique distribution (également impeccable) contribue à cette réussite : Amira Casar est excellente et prête ses traits  à la célèbre Anne-Marie Munoz. Jérémie Renier est assez étonnant dans le rôle de Pierre Bergé, amoureux protecteur et tyrannique à la fois. Valeria Bruni-Tedeschi et Léa Seydoux sont également convaincantes tandis que Louis Garrel est impeccable dans un rôle à la fois manipulateur, sombre et destructeur. Gaspard Ulliel nous livre une performance assez exceptionnelle avec un charisme ravageur qui ne laissera personne indifférent. Helmut Berger est vraiment époustouflant dans ses scènes.

Le point fort de ce film, outre un parti pris inspiré, est une mise en scène vraiment brillante qui elle aussi fait de l’ombre à celle du film sorti en janvier. Oui, Bonello laisse exploser toute sa virtuosité pendant 2h30. Résultat, l’ensemble est si captivant, si généreux, que le film file à une vitesse presque frustrante. C’est juste captivant du début à la fin. C’est un véritable voyage vertigineux dans la vie d’un grand créateur mais aussi dans une époque. On est tellement immergé dans le film qu’en sortant on a l’impression d’avoir voyagé dans le temps et j’avoue que c’est une sensation très rare pour un film français de voir cela !

Pour conclure, « Saint Laurent » est un très grand film envoûtant, ayant d’une grande beauté et d’une richesse artistique inouïe, porté par des exceptionnels comédiens. Un merveilleux moment de cinéma !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 19/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s