Le Traître

Synopsis :

Au début des années 1980, la guerre entre les parrains de la mafia sicilienne est à son comble. Tommaso Buscetta (Pierfrancesco Favino), membre de Cosa Nostra, fuit son pays pour se cacher au Brésil. Pendant ce temps, en Italie, les règlements de comptes s’enchaînent, et les proches de Buscetta sont assassinés les uns après les autres. Arrêté par la police brésilienne puis extradé, Buscetta, prend une décision qui va changer l’histoire de la mafia : rencontrer le juge Falcone et trahir le serment fait à Cosa Nostra.

Fabrizio Ferracane, Pierfrancesco Favino & Maria Fernanda Cândido

Le saviez-vous ? :

  • Le film a été présenté en Compétition au Festival de Cannes 2019, et marque le grand retour du réalisateur italien Marco Bellocchio dans cette sélection.
  • C’est une histoire vraie qui relate ce personnage fascinant qui est Tommaso Buscetta, ayant marqué l’histoire de la lutte contre la mafia.

Ma critique :

Un an s’est écoulé depuis la distribution des prix au Festival de Cannes 2019 et on ne comprend toujours pas comment ce long-métrage de l’octogénaire italien Marco Bellocchio a pu repartir bredouille de la cérémonie ; c’est l’un des grands oubliés du Festival de Cannes 2019 avec Une vie cachée de Malick et Once Upon a Time… in Hollywood de Tarantino et c’est injustifié tant le film est absolument magistral ! Il ne faut pas s’attendre à un film de mafieux : c’est surtout un film de procès captivant où ses scènes de tribunal font basculer le film de mafia dans le grandiose ! On assiste sous nos yeux à un gigantesque procès aux allures de cirque. Le film est si dynamique qu’on ne voit pas ses 2h30 passer : non, je n’exagère pas ; le film est vraiment époustouflant par sa narration captivante, sa mise en scène magistrale et il faut savoir qu’il s’agit d’une nouvelle manière d’aborder le film de mafia, où le spectateur seul décide de la moralité ou du contraire de tous ces personnages.

Pierfrancesco Favino

L’acteur Pierfrancesco Favino est tout simplement extraordinaire ; tout d’abord, sa ressemblance est vraiment frappante avec le vrai Bruscetta, puis il porte vraiment le film sur ses épaules et réussit à retranscrire tout l’aspect énigmatique et charismatique d’un personnage hors normes. On aurait pu penser un Prix d’interprétation masculine pour l’acteur italien.

Hormis ceci, le film permet surtout au cinéaste de parler de l’Italie contemporaine et il y arrive parfaitement! La qualité de la reconstitution, l’ampleur des décors, la présence des figurants donnent aux scènes dans le tribunal une force que je trouve incroyable. C’est un biopic absolument passionnant sur l’une des histoires criminelles les plus remarquables du siècle passé. On apprend beaucoup de choses, notamment les méthodes de la mafia ! Enfin, le réalisateur manie avec maestria plusieurs registres, du drame à la comédie en passant par le thriller pur et dur, et même la tragédie lors de quelques séquences mémorables. Les 2h30 ne doivent pas effrayer le public tant elles passent à une vitesse folle.

Pour conclure, « Le Traître » est une oeuvre captivante et magistrale sur la mafia sicilienne où la virtuosité de ses scènes l’emportent. Du très grand cinéma !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 19/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s