Melancholia

Synopsis :

À l’occasion de leur mariage, Justine (Kirsten Dunst) et Michael (Alexander Skarsgard) donnent une somptueuse réception dans la maison de la soeur de Justine (Charlotte Gainsbourg) et de son beau-frère (Kiefer Sutherland). Pendant ce temps, la planète Melancholia se dirige vers la Terre…

Kirsten Dunst

Le saviez-vous ? :

  • Le film a été présenté en compétition au Festival de Cannes en 2011 et lors de la conférence de presse, le réalisateur danois Lars Von Trier a affirmé avoir de la sympathie pour Hitler et s’enlise dans des plaisanteries autour de la question juive. Il a été déclaré persona non grata jusqu’en 2018.
  • L’actrice américaine Kirsten Dunst a été récompensée en remportant le Prix d’interprétation féminine à Cannes.
  • C’est la deuxième collaboration entre le cinéaste et l’actrice Charlotte Gainsbourg qui a déjà tourné sous la direction de Lars Von Trier après « Antichrist ».

Ma critique :

Pour moi, ce film est une des oeuvres les plus abouties du réalisateur dans une filmographie déjà parsemée d’œuvres de qualité, mais celui ci réussi un tour de force des plus spectaculaire en proposant une vision intimiste de l’apocalypse, loin des blockbusters hollywoodiens. Quand on parle de l’ambiance du film, que peut-on dire d’elle? Elle est belle, sombre, déprimante. Tout ceci, en reflet de ce que nous ressentirons lorsque la destruction de l’humanité viendra. C’est pour cela qu’il s’agit à la fois d’une oeuvre profondément réaliste, mais nous pouvons également nous interroger sur la science-fiction présente dans le film ; la théorie de la fin du monde est-elle réelle? Comment vivre avec l’idée de subitement disparaître, sans rien laisse ? Ces questions nous viennent en esprit à la vision de ce film, toujours d’une très grande justesse puisqu’il réussit à émouvoir et à nous faire ressentir de la compassion pour les personnages, sans être larmoyant.

Kirsten Dunst & Charlotte Gainsbourg

Pour les acteurs , commençons par Kristen Dunst c’est simple elle a plus que méritée son prix d’interprétation à Cannes, elle est d’une justesse hallucinante puisque son personnage arrive à changer du bonheur au malheur en une fraction de seconde. Sa soeur, incarnée par la talentueuse Charlotte Gainsbourg, est très bonne même si sa performance est un peu pale face à sa partenaire. Les seconds rôles sont également excellents surtout Kiefer Sutherland et Charlotte Rampling.

Le choix de diviser le film en deux parties est un parti-pris très astucieux puisqu’il est favorable à montrer la fin du monde sous deux points de vus, marqués par deux parties consacrées aux deux héroïnes. Quelque chose qui m’a interpellé, selon ma réflexion, la planète Melancholia peut être considéré comme un personnage à part entière vu son importance dans l’histoire ; elle est l’allégorie de toute émotion ou élément susceptible au dérangement de la vie d’un individu. En plus d’un scénario passionnément complexe et captivant, le film nous offre une mise en scène absolument superbe puisque chaque scène est d’une justesse épatante, le film dispose d’une réelle ambiance qu’on ne verra jamais ailleurs. C’est sublime et époustouflant et je me suis sentie comme happé par un sentiment très étrange entre l’envie de pleurer et l’étonnement et la scène finale est tout simplement d’anthologie !

Pour conclure, « Melancholia » est un film absolument magistral qui nous fera découvrir une fin du monde bien plus originale que d’ordinaire. Un chef-d’oeuvre !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 19/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s