Bacurau

Synopsis :

Dans un futur proche…  Le village de Bacurau dans le sertão brésilien fait le deuil de sa matriarche Carmelita qui s’est éteinte à 94 ans. Quelques jours plus tard, les habitants remarquent que Bacurau a disparu de la carte. 

Sonia Braga

Le saviez-vous ? :

  • Le film a été présenté en compétition au Festival de Cannes 2019 où il a remporté le Prix du Jury ex-aequo avec Les Misérables
  • Il a été co-réalisé par les réalisateurs Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles. Il s’agit de la première réalisation de ce dernier

Ma critique :

C’est typiquement un mélange des genres audacieux dont on ne voit pas souvent au cinéma puisqu’on retrouve de la science fiction, du western et du slasher ; qu’on aime ou pas le film, il a le mérite d’être original et captivant grâce à une ambiance très particulière. Tout d’abord, il se situe entre le film indépendant et le film de genres avec un gros message politique dont je ne n’en dévoilerai pas! On peut dire que le peuple brésilien avance fièrement le poing levé et certaines scènes m’ont beaucoup fait penser au cinéma de Tarantino où le gore n’est jamais très loin et quand il apparaît, c’est tout simplement jubilatoire.

Udo Kier

Concernant le casting, on retient principalement Sonia Braga qui est tout simplement épatante en docteresse ainsi que le charismatique Udo Kier dans un des rôles de l’antagoniste impitoyable. Il faut dire que dans l’ensemble, tous les personnages sont hauts en couleur.

Nous sommes vite plongés dans le Brésil de l’intérieur, pas celui des touristes, celui qu’on ne veut pas montrer mais qui existe en nombre dans le pays. Il peut aussi réveiller les consciences politiques, ce qu’on ne saurait lui reprocher ! Les deux réalisateurs prennent le temps de la terreur qui s’abat sur ces gens, dans un contexte où il est beaucoup question de résistance. On peut voir beaucoup de choses dans ce film, car il est question entre autres de la violence qui est enracinée dans ce pays, de la culture des armes à feu, de la corruption qui est présente dans de nombreux secteurs et des différences sociales. Alors, oui, le film est vraiment violent mais il faut bien noter que ce n’est jamais gratuit et que le message du film est très intelligent !

Pour conclure, « Bacurau » est une dystipie aussi inquiétante que jubilatoire, jonglant entre plusieurs tons pour faire un constat brûlant sur le Brésil d’aujourd’hui.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s