Inside Llewyn Davis

Synopsis :

Inside Llewyn Davis raconte une semaine de la vie d’un jeune chanteur de folk (Oscar Isaac) dans l’univers musical de Greenwich Village en 1961. Llewyn Davis est à la croisée des chemins. Alors qu’un hiver rigoureux sévit sur New York, le jeune homme, sa guitare à la main, lutte pour gagner sa vie comme musicien et affronte des obstacles qui semblent insurmontables, à commencer par ceux qu’il se crée lui-même. Il ne survit que grâce à l’aide que lui apportent des amis ou des inconnus, en acceptant n’importe quel petit boulot. Des cafés du Village à un club désert de Chicago, ses mésaventures le conduisent jusqu’à une audition pour le géant de la musique Bud Grossman, avant de retourner là d’où il vient.

Oscar Isaac

Le saviez-vous ? :

  • Le film est très largement inspiré de la vie du chanteur Dave Van Ronk qui est un chanteur de folk à New York.
  • Il a fait partie de la sélection officielle de l’édition 2013 du Festival de Cannes, en compétition. C’est la 7ème fois que les frères Coen ont présenté leur film dans ce Festival et cette fois-ci, il a remporté le Grand Prix.

Ma critique :

Dans cette très belle ambiance de New York des années 60, cette histoire émouvante nous distille une belle galerie de personnages attachants et charismatiques, où même la présence du chat est essentielle. Pour moi, un des gros points forts du film est sans aucun doute sa BO folklorique qui est assez reposante dans son aspect ! Bien entendu, on ne peut que saluer le scénario tant on retrouve toute la patte des frères Coen dans leur écriture ; on retrouve ce talent que ce soit au niveau de l’histoire ou des personnages, qui existent tous avec autant de personnalité, cet humour noir cinglant et bien entendu l’intelligence du propos.

Carey Mulligan

Du côté du casting, c’est vraiment un sans-faute : Oscar Isaac y tient là le meilleur rôle de sa carrière (c’est son tout premier grand rôle au cinéma) et signe une très belle interprétation tout en retenue. Carey Mulligan trouve un rôle à contre emploi dans la peau de la jolie brunette assez vulgaire tandis que John Goodman n’a plus rien à prouver de son immense talent. Enfin, Justin Timberlake continue à nous surprendre à chacune de ses apparitions et c’est vraiment un bon acteur.

C’est donc bien un sentiment de mélancolie qui envahit le spectateur dans ce film crépusculaire autour d’un antihéros qui va encaisser coups après coups mais sans jamais tomber. La mise en scène est parfaite et dès le début on le ressent, à travers une belle introduction. Les chansons sont superbes tandis que l’ambiance est parfaite et il faut quand même noter que la reconstitution des années 60 est vraiment sublime ! Le film évite l’écueil du misérabilisme grâce au célèbre humour cynique des deux frères Coen et pour ceci, ils sont quand même très forts.

Pour conclure, « Inside Llewyn Davis » est un portrait très maîtrisé d’un musicien raté où les répliques sont irrésistibles tant ses situations sont très bien trouvées.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s