Monsieur Je-sais-tout

Synopsis :

Vincent Barteau (Arnaud Ducret), 35 ans, entraîneur de foot d’1,92 m, voit débouler dans son quotidien de célibataire invétéré, son neveu, Léo (Max Baissette de Malglaive), 13 ans, 1,53 m autiste Asperger et joueur d’échecs émérite. Cette rencontre aussi singulière qu’explosive va bouleverser l’existence de Vincent et offrir à Léonard la chance de sa vie.

Alice David & Arnaud Ducret

Le saviez-vous ? :

  • Le duo François Prévôt-Leygonie & Stephan Archinard signe leur troisième long-métrage en adaptant le roman d’Alain Gillot intitulé « La surface de réparation » en 2015.

Ma critique :

C’est un film plein de bonne volonté où on passe un agréable moment et qu’il parvient à éveiller quelques consciences et changer certains regards sur le handicap en général et l’autisme en particulier. Il traite de ce sujet avec beaucoup de tendresse et qui dresse un triste constat quant à certains psychiatres qui ne savent pas faire la différence entre cette maladie et une maladie mentale. C’est comme si les réalisateurs faisaient une mise en garde, mais sans être moralisateur. Ils montrent comment il faut se comporter avec les personnes atteintes d’Asperger et surtout ils mettent en garde des terribles conséquences s’ils ne sont pas prises en charge de la bonne manière.

Max Baissette de Malglaive

Arnaud Ducret est vraiment très juste et se débrouille à merveille dans la peau de cet homme chamboulé tandis que son neveu, incarné par le très prometteur Max Baissette de Malglaive est vraiment très touchant. Alice David apporte une romance assez prévisible avec l’acteur principal mais inévitable pour la suite des événements du récit.

Si le scénario présente des situations par moment prévisibles, parvient sans mal à toucher le spectateur. Quand à la réalisation du duo de metteurs en scène à la barre dont c’est le premier film, si elle ne marquera pas les esprits, elle est assez moderne et agréable mais on sent qu’ils sont un peu dans la retenue et qu’ils ont eu peur de leur sujet et de son traitement ; on aurait pu s’attendre un peu plus d’humour comme « Tout le monde debout de Dubosc mais on n’est pas devant le torrent de beaux sentiments (sans aller dans la mièvrerie) qu’on aurait pu attendre d’un film comme celui-ci. 

Pour conclure, « Monsieur Je-sais-tout » est un joli film qui traite d’un sujet des plus graves avec de la tendresse avec un Arnaud Ducret très convaincant.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 13/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s