Judy

Synopsis :

Hiver 1968. La légendaire Judy Garland (Renée Zellweger) débarque à Londres pour se produire à guichets fermés au Talk of the Town. Cela fait trente ans déjà qu’elle est devenue une star planétaire grâce au Magicien d’Oz. Judy a débuté son travail d’artiste à l’âge de deux ans, cela fait maintenant plus de quatre décennies qu’elle chante pour gagner sa vie. Elle est épuisée. Alors qu’elle se prépare pour le spectacle, qu’elle se bat avec son agent, charme les musiciens et évoque ses souvenirs entre amis ; sa vivacité et sa générosité séduisent son entourage. Hantée par une enfance sacrifiée pour Hollywood, elle aspire à rentrer chez elle et à consacrer du temps à ses enfants. Aura-t-elle seulement la force d’aller de l’avant ?

Renée Zellweger

Le saviez-vous ? :

  • Le film est inspiré de la comédie musicale « End of the Rainbow », écrite par Peter Quilter en 2005.
  • Pour son rôle, la comédienne Renée Zellweger s’est entraînée au chant pendant un an avec un coach vocal.
  • Renée Zellweger a obtenu une pluie de récompenses dont l’Oscar de la meilleure actrice pour sa prestation de Judy Garland.

Ma critique :

Tout le monde se souvient de l’immense star qu’a été Judy Garland, que cela soit au cinéma ou sur scène comme chanteuse et danseuse. Le scénario (inspiré d’une comédie musicale, se focalise sur quelques mois de 1968 peu de temps avant la mort de l’actrice) n’est guère convaincant, manquant d’une grande épaisseur et d’une certaine puissance. On aurait aimé ressentir un peu plus le désarroi, la détresse et la déchéance de l’icône tandis que sa mise en scène n’est guère attrayante. Quand aux numéros musicaux, ils sont certes répétitifs mais ils sont très réussis et le final avec « Over the Rainbow » est beau et émouvant, certainement la meilleure séquence du long-métrage. L’angle choisi est finalement déjà vu et on aurait aimé connaître davantage d’autres périodes de sa vie.

Renée Zellweger & Finn Wittrock

Il est clair que la prestation de l’actrice oscarisée Renée Zellweger ne laisse personne inaperçu et signe un come-back très fracassant et trouve son meilleur rôle au cinéma. Elle chante elle-même toutes les chansons du film et la caméra la filme d’une manière admirable et on remarque qu’elle fait même de l’ombre à ses partenaires puisque tous les seconds rôles sont assez écrasés par l’actrice principale et sont vraiment secondaires.

On aurait peut-être apprécié des partis pris de mise en scène plus excentriques mais, à mon gout, cette fresque à la forme classique qui manque beaucoup d’ambitions et d’émotions.. Si le scénario relate la vie d’artiste, on ne peut pas dire qu’il brille autant que son actrice principale ! Les sauts temporels ont ce quelque chose de trop mécanique qui évacue l’émotion.. Le film donne à réfléchir sur la construction mentale de cette femme, programmée dès son plus jeune âge à devenir une idole. C’est une œuvre assez classique, dans les standards types du biopic mais on (re)découvre la vie de cette actrice et chanteuse au rythme des chansons.

Pour conclure, « Judy » est un biopic classique dans sa forme où le véritable intérêt du film est la prestation magistrale de Renée Zellweger qui se donne corps et âme, habitée par son rôle.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 12/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s