Invisible Man

Synopsis :

Cecilia Kass (Elisabrth Moss) est en couple avec un brillant et riche scientifique (Oliver Jackson-Cohen). Ne supportant plus son comportement violent et tyrannique, elle prend la fuite une nuit et se réfugie auprès de sa sœur (Harriet Dyer), leur ami d’enfance (Aldis Hodge) et sa fille adolescente (Storm Reid). Mais quand l’homme se suicide en laissant à Cecilia une part importante de son immense fortune, celle-ci commence à se demander s’il est réellement mort. Tandis qu’une série de coïncidences inquiétantes menace la vie des êtres qu’elle aime, Cecilia cherche désespérément à prouver qu’elle est traquée par un homme que nul ne peut voir. Peu à peu, elle a le sentiment que sa raison vacille…

Elisabeth Moss

Le saviez-vous ? :

  • Le personnage de l’Homme invisible fait partie intégrante de l’univers cinématographique des monstres Universal.
  • Il s’agit d’une adaptation de roman « L’Homme invisible » d’H.G. Wells, publié en 1897.

Ma critique :

Oubliez les fantômes et autres êtres surnaturels, c’est un film qui m’a beaucoup surpris ! Ici il y a aura une certaine forme de logique et de raisonnement, bâtissant ainsi un scénario solide et qui tient fortement la route. La réalisation est très soignée, instaurant ainsi une ambiance anxiogène au possible qui va durer durant toute l’histoire et qui permet de nous livrer des scènes remarquablement angoissantes ! De plus, le film permet de traiter des sujets actuels tels que l’emprisonnement dans les relations conjugales et l’émancipation féminine ainsi que le thème du harcèlement psychologique. La montée en tension de l’intrigue et du personnage est maîtrisée de bout en bout, beaucoup de scènes reprend les codes du genre évidemment mais parvient la plupart du temps à surprendre grâce à une utilisation bien dosée et sans excès de la présence invisible !

Elisabeth Moss

Concernant le casting, Elisabeth Moss nous offre une fois de plus une prestation à la fois extraordinaire et stupéfiante grâce à une palette de jeu vraiment large, oscillant sans cesse entre psychopathie et femme victime. Les apparitions de l’acteur Oliver Jackson-Cohen sont vraiment terrifiantes et flippantes.

C’est d’ailleurs sur le propos que le scénario est assez intelligent puisque le film traite en réalité de la violence faite aux femmes, et de leur parole constamment remise en question lorsqu’elles en sont victimes. De plus, nous avons un réel travail sur le son, ce qui rend certaines scènes encore plus terrifiantes et je pense notamment à la scène du pot de peinture blanche ou celle du restaurant qui est vraiment imprévisible.. La peur ne se fait pas réellement sentir, car nous savons pertinemment ce qui provoque celle-ci, mais nous ne savons pas non plus lorsqu’elle se déclenchera car tout le savoir-faire du cinéma d’horreur réside dans la manière de nous surprendre et dans ce cas, on peut dire que c’est vraiment réussi. L’émotion repose également beaucoup sur les musiques angoissantes, et sur des longues scènes de vide et plans larges où on est dans une attente mais je fais un bémol concernant la fin qui n’est pas à la hauteur de nos espérances tant le dernier acte patine.

Pour conclure, « Invisible Man » est un récit habilement construit et vraiment terrifiant et intelligent qui contourne le propos du récit, emmené par la formidable Elisabeth Moss.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s