Alice et le maire

Synopsis :

Le maire de Lyon, Paul Théraneau (Fabrice Luchini), va mal. Il n’a plus une seule idée. Après trente ans de vie politique, il se sent complètement vide. Pour remédier à ce problème, on décide de lui adjoindre une jeune et brillante philosophe, Alice Heimann (Anaïs Demoustier). Un dialogue se noue, qui rapproche Alice et le maire et ébranle leurs certitudes.

Fabrice Luchini & Anaïs Demoustier

Le saviez-vous ? :

  • Lors du tournage, le maire de Lyon, Gérard Collomb, craignait d’être représenté de manière peu reluisante mais a finalement beaucoup aimé le film.
  • C’est le second long-métrage de Nicolas Pariser qui traite aussi de la politique.

Ma critique :

Je rassure beaucoup de personnes : ce n’est pas un film sur la politique ! J’avoue que j’ai eu coup de coeur pour ce film à sa sortie il y a quelques mois ; je trouve qu’il y a une réelle réflexion sur le monde politique et de sa place et action dans le monde en pleine mutation tandis que le scénario possède une vraie réflexion sur la vacuité politique aujourd’hui, la perte de sens à gauche comme à droite. Il y a même beaucoup de finesse dans ce film abordant la politique dans toute sa complexité sans du tout la bafouer et ce qui est rare dans le paysage du cinéma. Le monde politique est analysé avec une rare finesse mais ce sont avant tout les mots qui séduisent ce film, cette richesse verbale au service d’une pensée idéaliste qui souhaite que la gauche retrouve son sens et ses valeurs premières.

Nora Hamzawi & Anaïs Demoustier

Une des grandes forces réside de son casting : Fabrice Luchini est toujours aussi magistral mais on souligne la performance toujours aussi lumineuse de l’excellente comédienne Anaïs Demoustier qui a un rôle assez merveilleux et ce qui est très intelligent est qu’elle ne laisse pas bouffer par le comédien. Les seconds rôles sont aussi bien brossés que ce soit Antoine Reinartz ou encore Nora Hamzawi.

Nicolas Pariser prouve qu’il est un des grands réalisateurs du moment à filmer la parole, il cherche à comprendre  sans jamais verser dans le propangandisme la perte de confiance des français dans les idées socialistes.. C’est une fine critique nous seulement de l’univers de la politique mais aussi des administrations et collectivités territoriales. Qui ne s’est pas déjà posé la question de la réalité personnelle d’un homme politique avec ce qu’elle suppose de réflexion ? Et enfin, sans aucune naïveté, le film montre le décalage entre un maire attaché à ses engagements et des collaborateurs qui vont subir le changement..

Pour conclure, « Alice et le maire » est une brillante et subtile comédie sur une réflexion politique passionnante portée par un magnifique duo d’acteurs.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s