Play

Synopsis :

En 1993, Max (Max Boublil) a 13 ans quand on lui offre sa première caméra. Pendant 25 ans il ne s’arrêtera pas de filmer. La bande de potes, les amours, les succès, les échecs. Des années 90 aux années 2010, c’est le portrait de toute une génération qui se dessine à travers son objectif.

Alice Isaaz & Max Boublil

Le saviez-vous ? :

  • C’est la troisième collaboration entre le réalisateur Anthony Marciano et le comédien Max Boublil.
  • Le cinéaste a eu envie de se replonger dans les souvenirs qui ont marqué ces 25 dernières années.

Ma critique :

L’année 2020 commence sur les chapeaux de roues avec mon premier film vu au cinéma ! En tout cas, c’est une excellente comédie française audacieuse et surprenante qui trouvera son public grâce à un très bon bouche-à-oreille et c’est là le tour de force du film : aller puiser dans des souvenirs que l’on imagine évidemment personnels et leur faire acquérir une forme d’universalité pour toucher toute la génération ayant grandi à cette époque. On s’identifie (et on s’attache) bien aux personnages du début à la fin tandis que le film joue adroitement avec la carte de la nostalgie, pour le plus grand plaisir de ceux qui ont grandi dans les années 90 (ce qui n’est pas mon cas malheureusement…).

Camille Lou & Max Boublil

On retrouve en haut de l’affiche l’épatant Max Boublil qui livre une performance impeccable dans la peau d’un trentenaire immature et attachant qui vit une crise existentielle dont l’acteur parvient à livrer une prestation pleine de justesse et de sobriété tandis que les talentueux Alice Isaaz, Malik Zidi et Arthur Périer qui livrent des prestations très convaincants à ces jeunes trentenaires pleines d’énergies qui sont rejoints par le couple détonant formé par les formidables Alain Chabat et Noémie Lvovsky qui joue avec aisance les parents de Max.

L’idée de départ; qui est de reconstituer l’adolescence et le début de l’âge adulte via les souvenirs personnels enregistrés sur caméscope, est amusante et tenue jusqu’au bout grâce à un certain talent d’écriture. Même si la narration est chronologique, il y a toujours un poster, une chanson, un vêtement, une référence qui nos permet de bien nous fixer dans le temps et surtout, il réveille chez chaque personne un souvenir marquant ! Je comprends la petite déception de quelques personnes qui trouvent que la dernière partie est trop étirée et vire au mélo.. En regardant le film, j’ai eu l’impression que toute notre vie se trouvait là, étalée aux yeux de tous.

Pour conclure, « Play » est une comédie à la fois audacieuse et tendre où la pure bouffée de nostalgie fait un bien fou !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 18/20

Bande-annonce :

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s