Le Labyrinthe : La Terre brûlée

Synopsis :

Dans ce second volet de la saga épique LE LABYRINTHE, Thomas (Dylan O’Brien) et les autres Blocards vont devoir faire face à leur plus grand défi, rechercher des indices à propos de la mystérieuse et puissante organisation connue sous le nom de WICKED. Or le monde qu’ils découvrent à l’extérieur du Labyrinthe a été ravagé par l’Apocalypse. Leur périple les amène à la Terre Brûlée, un paysage de désolation rempli d’obstacles inimaginables. Plus de gouvernement, plus d’ordre… et des hordes de gens en proie à une folie meurtrière qui errent dans les villes en ruine. Les Blocards vont devoir unir leurs forces avec d’autres combattants pour pouvoir affronter WICKED et tenter de défier son immense pouvoir.

Dylan O’Brien

Le saviez-vous ? :

  • Bien que le second volet est une adaptation du deuxième tome de la saga de James Dashner, le scénariste et les producteurs ont fait quelques modifications pour les besoins du film.

Ma critique :

Comme pour le précédent volet, tout ce qui relève du divertissement est plutôt réussi, après, on est très loin du chef-d’œuvre. Le film offre tout de même certains revirements spectaculaires qu’on n’avait pas prévus et la tension est bien proportionnée (quoiqu’il reste certaines longueurs) et le mystère perdure. Oui, ce second opus est différent du précédent avec une ambiance et des péripéties un peu différentes mais c’est toujours aussi prenant ! Quand aux décors et aux effets spéciaux qui donnent vie au monde post-apocalyptique de la terre brûlée sont grandiose et très réussi ! Je trouve que le scénario est plus creusé que le premier et se scinde en plusieurs sous-parties, tandis que le premier film était uniquement centré sur le labyrinthe mais je comprends qu’on lui reproche l’absence de l’atmosphère mystérieuse du premier film.

Kaya Scodelario, Ki Hong Lee, Thomas Brodie-Sangster & Dylan O’Brien

Pour le casting on reprend les mêmes : le jeune Dylan O’Brien qui reprend le rôle de Thomas le héros principal, semble plus à l’aise que dans le premier et livre une meilleur prestation; Ki Hong Lee et Thomas Brodie-Sangster endossent très bien leurs rôles. Quant à Kaya Scodelario, elle n’est plus la seule présence féminine puisqu’elle est entourée de Rosa Salazar ainsi que Patricia Clarkson.

Le montage pas trop serré évite de tourner la tête, permettant au spectateur d’être emporté dans un tourbillon d’événements incroyables. Bien entendu, la fin ouvre sur un troisième épisode où l’on sait d’avance que le mal rejoint le bien, et le bien se fond dans le mal. Le problème sur les volets de transition (le deuxième épisode quand c’est une trilogie), c’est qu’on a l’impression d’un goût d’inachevé puisqu’on nous garde les grandes révélations pour le troisième et dernier film. Néanmoins, la dystopie racontée ici fonctionne bien et soulève suffisamment de questions sur l’univers pour tenir en haleine !

Pour conclure, « Le Labyrinthe : la Terre brûlée » possède un style différent mais la mise en scène est toujours réussie et l’action nous tient en haleine.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s