De l’eau pour les éléphants

Synopsis :

1931, période de Grande Dépression aux Etats-Unis. A la suite d’une tragédie familiale, Jacob (Robert Pattinson), un jeune étudiant en école vétérinaire, se retrouve subitement plongé dans la misère et rejoint par hasard un cirque itinérant de seconde classe. Il se fait accepter en échange des soins qu’il pourra apporter aux animaux et ne tarde pas à tomber sous le charme de la belle écuyère Marlène (Reese Witherspoon). Elle est l’épouse du directeur du cirque (Christoph Waltz), un être d’une rare violence et totalement imprévisible. Derrière la beauté et la magie des spectacles, Jacob découvre un univers impitoyable et miséreux. Lorsqu’une éléphante rejoint le cirque, Marlène et Jacob se rapprochent l’un de l’autre et préparent un nouveau spectacle qui permet un temps de renouer avec le succès. Mais leurs sentiments deviennent de plus en plus perceptibles et sous les yeux d’August, cette histoire d’amour les met irrémédiablement en danger.

Robert Pattinson & Reese Witherspoon

Le saviez-vous ? :

  • Le film est l’adaptation du roman homonyme de Sara Gruen pendant le National Novel Writing Month

Ma critique :

Alors, oui, le film de Francis Lawrence est bien un vrai mélo pur jus faisant appel aux grands classiques du genre mais il en est aussi un des plus efficaces de ces dernières années. La bonne idée est bien sûr d’avoir concentré ce triangle amoureux dans l’univers du cirque des années 30, non pas dans le spectacle en lui-même (le peu de numéros que l’on y voit est traité avec réalisme, sans artifices) mais dans ses coulisses. Le scénario est bien ficelé et relève de l’injustice au sein d’une hiérarchie ancrée sous plusieurs niveaux : à la fois dans le contexte historique de la Grande Dépression, dans la survie des conditions difficiles du cirque, mais également dans les sentiments égarés des personnages de ce fameux trio.

Christoph Waltz, Robert Pattinson & Reese Witherspoon

On retrouve une fois de plus Christoph Waltz dans le rôle du méchant et il propose ici une interprétation déconcertante et bluffante en homme sadique et cruel. Robert Pattinson est assez impeccable dans son rôle et se donne vraiment à fond. Quand à Reese Witherspoon, je la trouve en-dessous de ses partenaires mais elle apporte beaucoup d’élégance et de fraîcheur à son personnage.

La mise en scène de Francis Lawrence est simple, précise, soignée et esthétique. Il y a une belle photographie et malgré quelques effets spéciaux bancals, l’ensemble est plutôt correct mais le gros défaut du film à mes yeux est sans aucun doute son manque de rythme à certains moments. De plus, ça manque vraiment de souffle et d’âme mais au moins, il ne se limite pas tellement au pittoresque.. La poésie est assez présente dans le regard porté sur ce train et ses passagers, métaphore de la crise qui éjecte les plus fragiles et sur la place de l’illusion dans nos vies..

Pour conclure, « De l’eau pour les éléphants » est un mélo romanesque dans le bon sens du terme malgré une avalanche de bons sentiments.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 13/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s