Les sorties cinéma du mercredi 4 décembre 2019

C’est parti pour le dernier mois cinéma de 2019 avec un bon programme plutôt chargé pour les enfants et les adultes. Au sommaire de cette semaine : une famille pas comme les autres, la mention spéciale du jury de Cannes, le retour d’Edward Norton, la suite de Jumanji, deux polars et une histoire d’amitié.

  • « BROOKLYN AFFAIRS«  de et avec Edward NORTON avec Alec Baldwin et Bruce Willis

Edward Norton signe un polar à l’ancienne avec une bonne intrigue aux multiples enjeux pendant 2h25 avec un très beau casting.

« IT MUST BE HEAVEN«  de et avec Elia SULEIMAN

Le cinéaste palestinien, Elia Suleiman déniche les travers et les absurdités de la société française (puis américaine) avec beaucoup d’humour. Ce film a beaucoup plu au jury du dernier Festival de Cannes qui lui a remis le Prix de la mention spéciale.

« JUMANJI : NEXT LEVEL«  de Jake KASDAN avec Dwayne Johnson, Jack Black et Kevin Hart

On prend les mêmes, et on recommence ! Cette fois, on les expédie vivre de nouvelles aventures au sein du jeu vidéo Jumanji et on ajoute quelques comédiens supplémentaires dont le génial Danny De Vito !

« LA FAMILLE ADDAMS«  de Conrad VERNON et Greg TIERNAN avec les voix de Kev Adams et de Mélanie Bernier

C’est un retour aux origines de La Famille Addams dans un film d’animation drôle dont j’ai eu de la chance de le voir en avant-première avec mon collègue. Ce sont des personnages très excentriques mais tout le monde peut se reconnaître dans cette famille aimante et surtout très soudée !

« LE MEILLEUR RESTE A VENIR«  de Mathieu DELAPORE et Alexandre DE LA PATELIERE avec Fabrice Luchini et Patrick Bruel

Signé par les réalisateurs du « Prénom »,  cette comédie part sur un quiproquo entre deux meilleurs amis autour de la maladie avec des situations cocasses et beaucoup d’émotion. Le tandem Luchini-Bruel devrait faire des étincelles ! Réponse dans quelques jours..

« SEULES LES BÊTES«  de Dominik MOLL avec Denis Ménochet, Laure Calamy et Damien Bonnard

Tiré d’un roman de Colin Niel, Seules les bêtes en garde la construction fragmentée, qui fait progresser le récit en déplaçant les points de vue, réalisé par Dominik Moll, spécialiste des films français qui sont bien sombres.

Et vous, quel est votre programme de cette semaine ? Dites moi tout en commentaire les amis !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s