Le Ciel attendra

Synopsis :

Sonia (Noémie Merlant), 17 ans, a failli commettre l’irréparable pour « garantir » à sa famille (Sandrine Bonnaire & Zinedine Soualem) une place au paradis. Mélanie (Naomi Amarger), 16 ans, vit avec sa mère, aime l’école et ses copines, joue du violoncelle et veut changer le monde. Elle tombe amoureuse d’un « prince » sur internet. Elles pourraient s’appeler Anaïs, Manon, Leila ou Clara, et comme elles, croiser un jour la route de l’embrigadement… Pourraient-elles en revenir?

Sandrine Bonnaire & Noémie Merlant

Le saviez-vous ? :

  • Le tournage du film a commencé 2/3 jours après les terribles attentats du 13 novembre, ce qui a bouleversé et déstabilisé l’équipe.
  • La réalisatrice Marie-Castille Mention-Schaar a eu l’idée de ce film en tombant sur un article parlant d’un frère parti à la recherche de sa soeur en Syrie.

Ma critique :

Pour moi, c’est un film très intelligent qui évite de prendre partie et de juger pour ne tenter que d’essayer de comprendre ce qu’il se passe dans la tête de ces jeunes filles qui sombrent peu à peu dans la radicalisation et d’interpeller sur les méthodes d’embrigadement employées par les djihadistes pour parvenir à ces fins. Il montre plus à montrer le désarroi et l’incompréhension de leur entourage face à ce processus qui les dépasse, des parents qui ne voient rien venir et se retrouvent totalement démunis… Je trouve aussi que le film parvient à trouver un équilibre très juste entre le documentaire et la fiction puisque le film est d’une grande dignité, tout en essayant d’être objectif, en rendant lucide le spectateur et en l’informant avec beaucoup de détails.

Clotide Courau & Yvan Attal

Je tiens à saluer les deux performances des deux jeunes comédiennes : Noémie Merlant et Naomi Amarger qui sont vraiment époustouflantes dans des rôles extrêmement difficiles tandis que Sandrine Bonnaire et Clotide Courau qui jouent leurs mères sont absolument bouleversantes. Notons aussi que Zinedine Soualem est toujours très juste dans le rôle du papa.

Le film pointe également du doigt les réseaux sociaux puisque le processus de la radicalisation de la jeune Mélanie s’apparente au début à de la drague par internet puis par un lavage de cerveau progressif. Cette jeune adolescente, qui cherche sa place dans la société comme toutes les adolescentes occidentales, trouve dans le discours de ce fameux Mehdi (dont on ne sait même pas s’il existe vraiment en tant que tel) une exaltation propre à son âge, et elle tombe amoureuse. Oui, la réalisatrice va au bout des choses avec beaucoup de courage sans condamner qui que ce soit. Elle décortique le processus implacable de lavage de cerveau et dénonce un problème que l’on a tendance à balayer sous le tapis.

Pour conclure, « Le Ciel attendra » est un film vraiment saisissant et essentiel dont le sujet est formidablement traité avec beaucoup d’intelligence.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s