Le Mans 66

Synopsis :

Basé sur une histoire vraie, le film suit une équipe d’excentriques ingénieurs américains menés par le visionnaire Carroll Shelby (Matt Damon) et son pilote britannique Ken Miles (Christian Bale), qui sont envoyés par Henry Ford II (Tracy Letts) pour construire à partir de rien une nouvelle automobile qui doit détrôner la Ferrari à la compétition du Mans de 1966.

Matt Damon & Christian Bale

Le saviez-vous ? :

  • La plupart des voitures de course du film Le Mans 66 ont été fabriquées par Superformance, un atelier de voitures de collection haut de gamme situé en Californie, spécialisé dans les répliques des modèles des années 1960.

Ma critique :

J’avoue que je ne suis pas fan des films sur les courses d’automobiles mais celui-ci m’a agréablement surpris ; je dirais même que c’est une révélation à mes yeux ! Très vite, on se rend compte que le cœur du film n’est pas tant l’affrontement entre les 2 fameuses firmes mais le tout est centré par le duo Miles/Shelby auquel leur tension au début cachait en réalité une amitié fraternelle. Ce sont deux êtres liés par l’amour du circuit et de l’adrénaline. Le cinéaste James Mangold met l’humain de ces deux personnes au premier plan et surtout il ne dévie jamais réellement de sa route. Je trouve aussi que le film prend réellement son temps pour bien tout raconter et travailler les personnages même si je note quelques mini longueurs..

Christian Bale

Parlons du casting du film qui est vraiment merveilleux : l’histoire du pilote Ken Miles est très touchante, incarnée avec beaucoup de justesse par Christian Bale. Je le dis et redis : c’est un très grand acteur qui me fascine de plus en plus ! On ressent l’implication de l’acteur dans son rôle, dans sa manière de se déplacer et parler tandis que Matt Damon est vraiment merveilleux dans son rôle et il est très très bien et apporte beaucoup de maturité à son personnage.

La réalisation et la mise en scène du film sont assez époustouflantes puisque les scènes de voitures sont filmées sous tous les plans possibles, que ce soit depuis l’intérieur de la voiture, au plus près des pilotes, ou depuis l’extérieur avec une vue large sur plusieurs bolides qui foncent sur la piste. Pour ce qui est les 30 dernières minutes, le film ne lâche jamais le spectateur lors des 24h de Daytona et du Mans, véritables moments de bravoure où la caméra de James Mangold existe, aidée par un montage vraiment énergique et on est vraiment à fond dans l’atmosphère de la compétition.

Pour conclure, « Le Mans 66 » est un grand film qui ne manque jamais de virtuosité dans ses séquences automobiles, tout en n’oubliant pas la relation amicale et fraternelle entre ces deux hommes.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s