American Pastoral

Synopsis :

L’Amérique des années 60. Autrefois champion de sport de son lycée, Seymour Levov (Ewan McGregor), dit « le Suédois », est devenu un riche homme d’affaires marié à Dawn (Jennifer Connelly), ancienne reine de beauté. Mais les bouleversements sociopolitiques de l’époque font bientôt irruption dans la vie bourgeoise, en apparence idyllique, de Seymour. Lorsque sa fille adorée, Merry (Dakota Fanning), disparaît après avoir été accusée d’acte terroriste, il part à sa recherche pour que sa famille soit de nouveau unie. Profondément ébranlé par ce qu’il découvre, il doit affronter le chaos qui secoue la société américaine et jette les bases d’un nouveau monde. La vie de famille ne sera plus jamais la même…

Ewan McGregor & Jennifer Connelly

Le saviez-vous ? :

  • Le film est l’adaptation du roman éponyme de Philip Roth, paru en France sous le titre Pastorale Américaine en 1997. Auréolé du Pulitzer de la Fiction, l’un des plus prestigieux prix américains, il fait partie des meilleurs romans de l’Histoire selon plusieurs classements littéraires.

Ma critique :

Pour son premier coup d’essai, Ewan McGregor s’en sort vraiment bien ! Le synopsis laisse présager un drame essentiellement axé sur des enjeux politiques, son long-métrage développe des aspects qui sont bien plus qu’intéressants que son postulat de départ. On a le droit à de très beaux tableaux de l’Amérique rurale des années 60. C’est filmé avec beaucoup de style et un grand soin est apporté aux images même si tout n’est pas totalement réussi ! Je reproche au film que les ellipses sont parfois difficilement négociées et le flash-forward pour raconter l’histoire par le biais d’un personnage assez inutile (sans trop vous en dévoiler)…

Dakota Fanning

C’est très bien interprété par un trio d’acteurs assez excellent : Jennifer Connelly est absolument remarquable même si j’ai regretté que son personnage ne soit pas plus utilisé tandis que Dakota Fanning est assez étonnante dans son rôle alors qu’Ewan McGregor est très convaincant.

La mise en scène est propre, mais trop sage pour raconter la plongée d’une adolescente dans le radicalisme. C’est aussi un film qui aborde un pan méconnu de l’histoire des États Unis avec une radicalisation de la jeunesse pour des causes, se manifestant par le combat politique, la violence mais aussi le repli sur soi.. Le film est d’une étrange résonance avec les événements qui secouent les pays à travers le monde et qui laisse sociétés et parents d’extrémistes désemparés..

Pour conclure, « American Pastoral » est un premier coup d’essai encourageant et honnête malgré un classicisme dans sa mise en scène..

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 14,5/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s